Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Espace #PatrimoineVDQ / 2018 / 35 chandelles pour Gabrielle!

Patrimoine

35 chandelles pour Gabrielle!

14 mai 2018 (5 votes )

Il y a 35 ans ce mois-ci, était inaugurée la bibliothèque Gabrielle-Roy.
Projet lancé d’abord sous l’administration de Gilles Lamontagne dans les années 1970, la première pelletée de terre de la place Jacques-Cartier, futur lieu où se trouvera la bibliothèque centrale, a eu lieu en septembre 1980. Pour le maire Jean Pelletier, la bibliothèque représente un élément majeur en faveur de la revitalisation du centre-ville, un secteur de la ville en déclin à l’époque.

Avec la création de cet ensemble multifonctionnel de quatre étages, où se trouvent également des espaces commerciaux, la ville se dote d’une bibliothèque de grande taille. Il s’agit d’un complexe culturel polyvalent, où en plus des nombreux ouvrages de toutes sortes, on retrouve un auditorium, un centre d’exposition et une galerie d’art, de même qu’une programmation d’activités culturelles variées.

Cette offre sans précédent pour la population de Québec fait en sorte que la bibliothèque connaît un succès immédiat, avec 22000 visiteurs en une fin de semaine, une popularité qui va se maintenir à travers les années. Elle devient la référence en matière de bibliothèque publique au Québec, jusqu’à l’ouverture de la Grande bibliothèque à Montréal en 2005.

Nommée bibliothèque centrale de Québec à sa création, elle est renommée bibliothèque Gabrielle-Roy le 3 juillet 1985 afin d’honorer la grande écrivaine d’origine franco-manitobaine décédée en 1983.

À partir de 2019, celle qui a accueilli plus de 25 millions de visiteurs depuis son inauguration fera l’objet de travaux majeurs de modernisation. L'inauguration de cette nouvelle bibliothèque Gabrielle-Roy est prévue au printemps 2022.

Sources :

Réjean Lemoine et Louise Côté, « Les maires de Québec depuis 1983 ». Ville de Québec, 2013.

Marc Vallières et al., « Histoire de Québec et sa région. Tome III : 1940-2008 ». INRS et PUL, 2008.

Retour