Vous souvenez-vous des Maisons Kinsmen ? Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Espace #PatrimoineVDQ / 2020 / Vous souvenez-vous des Maisons Kinsmen ?

Patrimoine

Vous souvenez-vous des Maisons Kinsmen ?

14 février 2020 (7 votes )
Ce billet de blogue est un complément d’information au premier épisode de la série web Suivez le Guide!, réalisée en collaboration avec Kollectif. En compagnie de diverses personnalités, la série met de l’avant l’architecture et le patrimoine de quatre quartiers de la ville de Québec.

Une maison de rêve pour une bonne cause

Le Club Kinsmen de Québec, actif de 1944 à 2009, a été grandement impliqué dans la région. Ses diverses activités de bienfaisances permettaient d’aider financièrement des organismes humanitaires et des individus dans le besoin.

Vous souvenez-vous des Maisons Kinsmen ?

En 1946, le Club organise pour la première fois le tirage d’une maison, la Maison de la Victoire, aujourd’hui située dans le quartier Sillery. Jamais auparavant un tirage au sort n’avait suscité autant d’intérêt à Québec.

Il faudra attendre l’année 1956 avant que le Club Kinsmen tienne un deuxième tirage de cette envergure. C’est à l’Exposition provinciale que la Maison de rêve du Canada est présentée.

Face à cet engouement, le Club Kinsmen y voit une occasion de soutenir annuellement le financement de son œuvre principale, soit un centre d’hébergement pour les femmes en difficulté. C’est donc à partir de 1957 que l’organisme tiendra officiellement le début d’une série annuelle de tirages d’une maison Kinsmen.

Cette tradition deviendra un événement marquant pour les résidents de Québec qui se déplaçaient en grand nombre au Parc de l’Exposition, aujourd’hui ExpoCité, pour visiter lesdites maisons.

La maison de banlieue idéale

La particularité des Maisons Kinsmen consistait à représenter la résidence de rêve d’une personne de classe moyenne. La plupart de ces demeures étaient marquées par une architecture tournée vers l’innovation et la modernité, tandis que d’autres évoquaient une certaine nostalgie caractérisée par l’utilisation des formes et des dimensions des maisons typiquement québécoises.

Le concours était d’autant plus intéressant que les maisons étaient totalement meublées et équipées, un vrai clé en main! Au fil des années, ces maisons devenaient à la fois des témoins des nouvelles formes architecturales et des tendances en aménagement intérieur. À l’occasion, une automobile faisait partie du lot : le summum de la vie de banlieue! Ce n’est qu’après le tirage que les maisons étaient déménagées sur leur site définitif.

Des architectes de renom

L’ouverture de l’École d’architecture en 1960 a contribué à la formation d’une relève de haut niveau à Québec. C’est dans ce contexte d’effervescence que des architectes sont invités par le Club Kinsmen à imaginer la maison idéale pour la famille de la classe moyenne. Ainsi, des architectes tels que Jacques De Blois, Paul-Marie Côté, André Robitaille, Jean-Marie Roy, Evans St-Gelais ont été invités à concevoir ces maisons.

Trois circuits découvertes :

Les maisons Kinsmen construites de 1957 à 1977 sont situées dans les quartiers de Sainte-Foy, Sillery, Cap-Rouge, Beauport et de la Haute-Saint-Charles. Veuillez consulter la carte disponible dans le diaporama de photos pour mieux les situer.

Sources :

  • Jean Provencher, Le Carnaval de Québec : la grande fête de l’hiver. Commission de la capitale nationale du Québec et Multimondes, 2003.
  • Jean-François Caron, Voici 10 sports qui ont connu leur heure de gloire à Québec. Le Journal de Québec, 15 janvier 2018.
  • Catherine Lachaussée, Les compétitions au Carnaval de Québec, Ça ne date pas d’hier, Radio-Canada, 8 février 2019.

Retour