Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Espace #PatrimoineVDQ / 2020 / Québec, ville de neige et déneigement

Patrimoine

Québec, ville de neige et déneigement

4 mars 2020 (9 votes )

Texte de David Tremblay

Qu’on le veuille ou non, la neige est intrinsèquement liée à l’histoire de Québec. Elle fait le bonheur des amateurs de sports d’hiver, elle fait rager ceux qui doivent déplacer leur voiture lors de bordée… Elle ne fait pas l’unanimité, mais une chose est certaine, elle ne laisse personne indifférent.

Québec est souvent qualifiée de « capitale de la neige ». Avec son carnaval et tous ses centimètres, la Vieille Capitale a sa réputation bien à elle lorsqu’on parle d’hiver et d’enneigement.

Avec une moyenne de 303 cm de neige par année, Québec est l'un des endroits qui reçoit le plus de neige par année au monde. Au cours de son histoire, la ville a connu de multiples tempêtes de neige. Certains se rappellent la tempête de mars 1947 ou encore de la tempête du siècle le 4 mars 1971 ; ces deux tempêtes qui ont laissé de nombreux centimètres et qui ont paralysé une bonne partie de la ville. Et n’oublions pas l’hiver record 2007-2008, où 558 cm de neige sont tombés!

Toute cette neige implique nécessairement tout un travail de déneigement. De la pelle au chasse-neige, le déneigement de la ville a grandement évolué au fil du temps. Il faut dire que la réalité climatique de la ville a légèrement forcé la chose.

Pendant de nombreuses années, pelleteurs et chevaux unissaient leurs forces pour dégager les trottoirs et les chemins. On parle ici d’un travail acharné sur plusieurs jours. Puis, au cours de la première moitié du XXe siècle, le chasse-neige fait son apparition dans les rues. La façon de déneiger la ville change alors drastiquement. Saviez-vous que le chasse-neige est en fait une invention du Québécois Arthur Sicard? Ce dernier s’est inspiré de la moissonneuse-batteuse pour créer une machine qui permet de souffler la neige.

Bref, à Québec, neige et déneigement vont de pair. C’est aussi ce qui fait son charme et sa spécificité par rapport à d’autres villes, qui n’ont pas la chance d’avoir un tel tapis blanc pendant plusieurs mois.

Sources :

  • Archives de la Ville de Québec, collection iconographique
  • Catherine Lachaussée, Le déneigement, Ça ne date pas d’hier, Radio-Canada, 5 mars 2019
  • Site Internet de la Ville de Québec

Retour