1984 : le pape Jean-Paul II en visite à Québec Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Espace #PatrimoineVDQ / 2022 / 1984 : le pape Jean-Paul II en visite à Québec

Patrimoine

1984 : le pape Jean-Paul II en visite à Québec

14 juillet 2022 (6 votes )

Par David Tremblay, archiviste

Grand voyageur, le pape Jean-Paul II fait de Québec le premier arrêt de son voyage en terre canadienne, le dimanche 9 septembre 1984. Né Karol Wojtyla en Pologne en 1920, il est le premier pape depuis le XVIe siècle à ne pas être italien. La visite du pape Jean-Paul II à Québec marque la première fois qu’un Saint-Père visite le Québec et même le Canada.

Québec est la porte d’entrée de son séjour en sol canadien parce qu’elle est le berceau de l’Église catholique et plus ancien diocèse en Amérique du Nord. Le souverain pontife est accueilli par des dignitaires, des politiciens et des hommes religieux, de même qu'une foule considérable. Parmi ceux-ci, il y a la gouverneure générale du Canada Jeanne Sauvé, le premier ministre du Québec René Lévesque, le premier ministre du Canada John Turner, le maire de Québec Jean Pelletier ainsi que l’archevêque de Québec Mgr Louis-Albert Vachon. Il s’agit de sa deuxième visite à Québec. En tant qu’archevêque de Cracovie, Karol Wojtyla était déjà passé à Québec en 1969.

Le pontife, accompagné d’une importante escorte, visite le Parc Cartier-Brébeuf, salue la foule devant la cathédrale Notre-Dame de Québec, puis il s'adresse à la foule à la place d'Youville lors du dévoilement d'une plaque commémorative liée à son séjour à Québec. D’autres personnalités publiques l’accompagnent sur le podium, dont le maire de Québec Jean Pelletier et son épouse, ainsi que l'archevêque de Québec, Mgr Louis-Albert Vachon. Le pape Jean-Paul II défile ensuite, dans les rues de Québec dans sa papemobile, en direction du campus de l’Université Laval. Le dispositif policier et sécuritaire mis en place pour l'événement est considérable, quelques mois après l'attentat à l'Assemblée nationale et sachant que le pape a également été lui-même victime d’un attentat sur la place Saint-Pierre de Rome en 1981. Une foule de dizaines de milliers de personnes est rassemblée le long de la route pour l'accueillir.

En fin de journée le 9 septembre, Jean-Paul II officie une grande messe en plein air réunissant environ 300 000 fidèles sur les terrains du campus de l'Université Laval. Y étiez-vous ? Il y est accompagné de nombreux wreligieux pour la célébration, dont Mgr Vachon. Si la place de l’Église catholique a considérablement décliné au Québec depuis les années 1960, il n’empêche que le Saint-Père fait courir les foules.

Au lendemain de son arrivée, le 10 septembre, le pape Jean-Paul II se rend à la basilique de Sainte-Anne-de-Beaupré. Il y rencontre plusieurs autochtones, venus en grand nombre pour sa visite et livre son message axé sur le respect des minorités. Il en profite pour se recueillir à la basilique. Il se dirige ensuite au sanctuaire de Cap-de-la-Madeleine puis à Montréal, où une jeune prodige de 16 ans, Céline Dion, chante pour lui “Une colombe est partie en voyage” dans un Stade olympique bondé, avant de poursuivre son périple au Canada dans les provinces maritimes.

Retour