Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Notre-Dame

avenue

entre 1948 et 1965

L'Aéroport

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Grands-Déserts , route ou chemin des

rue

17e siècle

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

L'avenue Notre-Dame constitue le prolongement de la rue Notre-Dame, toponyme adopté en 1948 par le conseil municipal du village de Notre-Dame-de-Lorette (auj. la ville de L'Ancienne-Lorette) en remplacement de route de l'Église. La rue Notre-Dame tient son nom de la paroisse de Notre-Dame-de-l'Annonciation de L'Ancienne-Lorette, dont elle dessert une grande partie du territoire. L'église de Notre-Dame-de-l'Annonciation, érigée en 1907 sur le site du premier lieu de culte (1719), se dresse le long de cette voie, d'où l'ancien nom de route de l'Église. La paroisse voit le jour en 1698, mais ce n'est qu'en 1722 qu'elle obtient un statut officiel. Il semble que le vocable de Notre-Dame-de-l'Annonciation daterait de 1834. Il ferait allusion au sanctuaire de Lorette, en Italie, où la maison de la Vierge, lieu de l'Annonciation, a été transportée pièce par pièce de Nazareth à l'époque des croisades.

Le village et la paroisse de L'Ancienne-Lorette, qui formaient autrefois une seule entité municipale, sont devenus en 1947 la municipalité du village de Notre-Dame-de-Lorette (auj. la ville de L'Ancienne-Lorette) et la municipalité de la paroisse de L'Ancienne-Lorette, dont le territoire a été intégré à la ville de Québec.

Contrairement à ce qu'ont prétendu plusieurs auteurs, c'est à la dévotion à Notre-Dame que la rue doit sa dénomination et non à l'église Notre-Dame-des-Victoires située le long de cette voie. En effet, l'église est construite un demi-siècle après que le nom de rue Notre-Dame soit paru sur le plan de Québec dessiné en 1640 par Jean Bourdon. Pour ce qui est de la dévotion à Notre-Dame, elle se répand très tôt en Nouvelle-France, comme en témoignent plusieurs noms d'églises : Notre-Dame-de-Recouvrance (1633); Notre-Dame-de-la-Paix (1647); Notre-Dame-de-Québec (1664); Notre-Dame-de-la-Victoire (1690) – qui devient Notre-Dame-des-Victoires (1711) –, etc.

Ancien toponyme
L'avenue Notre-Dame constituait autrefois un tronçon de la route ou du chemin des Grands-Déserts, nom d'une ancienne concession. Le mot « désert » désignait anciennement un espace défriché prévu pour l'implantation d'un rang. En ce sens, il dérive de « essert » ou « essart », qui signifie défrichement, clairière en vue d'y établir la culture.

Sources

Avenue Notre-Dame : Ville de Sainte-Foy. Répertoire des odonymes de la Ville de Sainte-Foy, 1992; Côté, Alain, Société d'histoire de Sainte-Foy. Odonymes de la ville de Sainte-Foy et date d'apparition, 1991; Jacques, Hélène et Carl Grenier. Désignation systémique en odonymie urbaine : le cas de la C.U.Q. - L'Ancienne-Lorette, G.E.C.E.T., Université Laval, 1974; Bourque, Hélène, chargée de projet (Hélène Bourque, Louise Côté, Martin Dubois). Inventaire analytique de lieux de culte de la Ville de Québec, Ville de Québec, Service de l'aménagement du territoire, Division design, architecture et patrimoine, décembre 2003; Arrondissement Laurentien. Arrondissement Laurentien - un patrimoine à découvrir... entre fleuve et montagne, Ville de Québec, 2007; Entretien téléphonique avec Jean-Yves Dugas, auteur d'un ouvrage en préparation sur les odonymes de L'Ancienne-Lorette, 5 mars 2009.

Rue Notre-Dame : Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Poirier, Jean. Noms de rues de Québec au XVIIe siècle. Origine et histoire, Dossiers toponymiques, 27, Québec, Commission de toponymie, 2000, p. 22-23.

Retour