Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Pierre-Boucher

avenue

8 mars 1956

Maizerets

La Cité-Limoilou

Arrivé de Mortagne, en France, à l'âge de 13 ans, Pierre Boucher (1622-1717) est l'un des premiers colonisateurs de la Nouvelle-France. Il est surtout connu comme gouverneur de Trois-Rivières, ainsi que fondateur et seigneur de Boucherville. Ayant appris à maîtriser plusieurs idiomes amérindiens, il participe comme interprète et agent auprès des tribus amérindiennes à tous les entretiens entre les autorités françaises et les autochtones. En 1644, il quitte Québec pour Trois-Rivières dont il devient gouverneur (1654-1658). Grâce à son action courageuse et efficace dans la défense de son poste, il est désigné pour se rendre en France (1661) et exposer à Louis XIV les difficultés de la colonie. Ce voyage a des répercussions positives puisque deux ans plus tard, la Nouvelle-France est intégrée au domaine royal et dorénavant gérée directement par l'État, et que le régiment de Carignan-Salières y est envoyé pour en assurer la sécurité. Nommé gouverneur pour un second mandat (1662-1667) et juge royal (1663), Boucher fait paraître à Paris (1664) son Histoire véritable et naturelle des mœurs et productions du pays de la Nouvelle-France, remplie de détails sur les conditions de vie de l'époque, et qui permet de le classer parmi les meilleurs chroniqueurs de son temps. Avant de se retirer en 1667 dans sa seigneurie de Boucherville, Boucher a déjà acquis les seigneuries de Sainte-Marie, de Grosbois et de Saint-François. Dans sa vieillesse, il écrit ses Mémoires, suite chronologique des événements auxquels il aura été mêlé. Comme Champlain et Talon, Boucher croit à la possibilité de créer un peuple nouveau par l'alliance des Français et des Amérindiens. Sa première épouse était d'ailleurs une Huronne. De tous les Français venus s'établir en Nouvelle-France au 17e siècle, Pierre Boucher est de ceux qui laissent une descendance considérable.

Sources

Règlement 997, 8 mars 1956; Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Dictionnaire biographique du Canada, vol. II, p. 86-91; Dictionnaire canadien des noms propres, Larousse Canada, 1989, p. 87-88; Dictionnaire des auteurs de langue française en Amérique du Nord, 1989, p. 172-173.

Retour