COVID-19 - Suivez l'état de situation concernant les services municipaux et les consignes aux citoyens. Plus d'informations

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Loretteville

quartier de

2004

Loretteville

La Haute-Saint-Charles

Le quartier de Loretteville englobe le territoire de l'ancienne ville de Loretteville ainsi que la partie nord du quartier de Neufchâtel. Le nom de Loretteville évoque celui de Notre-Dame-de-Lorette (L'Ancienne-Lorette), attribué par le père jésuite Pierre-Joseph-Marie Chaumonot (1611-1693) à la mission qu'il a fondée en 1673 pour accueillir les Hurons. En 1697, ces derniers quittent la mission pour s'installer plus au nord, dans un endroit qui prendra le nom de Jeune-Lorette, aujourd'hui Wendake. Le territoire, drainé par la rivière Saint-Charles, fait partie de la seigneurie de Saint-Gabriel, propriété des Jésuites. Des colons y sont d'ailleurs établis au début du 18e siècle, dans les secteurs dits du Petit-Saint-Antoine et du Grand-Saint-Antoine, situés de part et d'autre du rang du Grand-Saint-Antoine, aujourd'hui la rue Racine. Près de la chute Kabir Kouba, un moulin à farine est érigé en 1731; c'est la première d'une série d'installations industrielles qui exploiteront tour à tour le potentiel hydraulique de la rivière. À la fin du 18e siècle, le peuplement a suffisamment progressé pour qu'une paroisse soit créée. C'est ainsi que Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette voit le jour, en 1794, même si la paroisse n'existera canoniquement qu'à partir de 1827. De part et d'autre du rang du Grand-Saint-Antoine, le village se développe autour de l'église.

La localité prospère tout au long du 19e siècle, grâce à ses activités économiques diversifiées : agriculture, exploitation forestière, industrie du cuir. À ces ressources s'ajoutera la villégiature dans le secteur de Château-d'Eau. En 1845, Saint-Ambroise-de-la-Jeune-Lorette devient une municipalité de paroisse, dont se détache, en 1904, la municipalité du village de Saint-Ambroise. Puis, en 1913, le village prend le nom de Loretteville avant d'accéder au rang de ville en 1947. Loretteville agrandit son territoire en 1965 en annexant la ville de Château-d'Eau, qui s'en était séparée en 1926. Les années 1960 coïncident avec le lotissement de nombreuses terres agricoles, pour la plupart vouées à la construction résidentielle. Loretteville s'urbanise alors de façon accélérée. En 2002, elle est réunie à la ville de Québec.

Sources

Côté, Louise. Inventaire et analyse du patrimoine de l'arrondissement de La Haute Saint-Charles - Le territoire, évolution historique, Ville de Québec / ministère de la Culture et des Communications du Québec, 2004; Villes et villages d'art et de patrimoine. Histoire de raconter - Le Vieux-Wendake & Loretteville, Coll. Itinéraires histoire et patrimoine, 2005; Commission de toponymie du Québec. Noms et lieux du Québec : si chaque lieu m'était conté, 1997, cd-rom; Barbeau, Gérard, et al. Paroisse Saint-Ambroise de la Jeune-Lorette : « une famille depuis 200 ans », 1794-1994, de son origine à aujourd'hui, Loretteville : Corporation du 200e anniversaire de la paroisse Saint-Ambroise de la Jeune-Lorette, 1993.

Retour