En raison de travaux de maintenance, certaines fonctionnalités du site web pourraient ne pas être disponibles. Nous sommes désolés pour les inconvénients.

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Saint-Denis

avenue

vers 1750

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

rang

18e siècle

L'Aéroport

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

L'avenue Saint-Denis apparaît sur une carte de 1750 dessinée par Gaspard Chaussegros de Léry. Située à proximité d'une avenue nommée en l'honneur de la patronne de Paris, sainte Geneviève, l'avenue Saint-Denis est ainsi nommée en l'honneur de celui qui, au 3e siècle, est le premier évêque de Paris. Selon Grégoire de Tours (vers 538 – vers 594), saint Denis ou Denys aurait été décapité sur la colline de Montmartre ou à Saint-Denis. On représente d'ailleurs le saint décapité, mais tenant sa tête dans ses mains, d'où la légende selon laquelle il l'aurait ramassée après sa décollation. Une remarquable église abbatiale gothique (12e-13e siècles), devenue cathédrale depuis 1966 – la cathédrale de Saint-Denis–, abrite les sépultures des rois et reines de France. Ce temple est érigé sur l'emplacement de la première fondation de l'église que Dagobert 1er (vers 630), roi des Francs, avait dédié à saint Denis.

Le rang Saint-Denis tient son nom de la côte Saint-Denis, la troisième concession de la seigneurie de Maur, concédée en 1647 à Jean Juchereau de Maur (1592-1672). La côte Saint-Denis est vraisemblablement occupée dès 1735. Son nom évoque celui d'une famille éminente de la Nouvelle-France, les Juchereau de Saint-Denis ou Saint-Denys. Fils de Jean Juchereau et de Marie Langlois, Nicolas Juchereau de Saint-Denis (vers 1627-1692) est né à La Lande-sur-Eure, en France. Il accompagne son père en Nouvelle-France en 1634. En 1649, il épouse Marie-Thérèse Giffard, fille de Robert Giffard (vers 1587-1668), seigneur de Beauport. La seigneurie de Saint-Denis, à Kamouraska (Bas-Saint-Laurent), est concédée à Nicolas Juchereau en 1679, au nom de son fils Joseph alors âgé de six ans.

Sources

Avenue Saint-Denis : Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Lebel, Jean-Marie. Propositions de modifications aux données historiques du «odonymique de la ville de Québec 1608-1988», inédit, 2e version corrigée et augmentée, Ville de Québec, juin 2000; Concept de réaménagement du Vieux-Québec, p. 28; Le Petit Robert des noms propres, 2000; Le Petit Larousse illustré, 2001; Encyclopédie Encarta, Microsoft Corp., cd-rom, 1995.

Rang Saint-Denis : Ville de Sainte-Foy. Répertoire des odonymes de la Ville de Sainte-Foy, 1992; Côté, Alain, Société d'histoire de Sainte-Foy. Odonymes de la ville de Sainte-Foy et date d'apparition, 1991; Groupe de recherches en histoire du Québec. Inventaire et analyse du patrimoine de l'arrondissement Laurentien à l'exception des secteurs de Saint-Augustin et de Cap-Rouge - Histoire et paysage, Service de l'aménagement du territoire de la Ville de Québec, Division design, architecture et patrimoine, 2004; Arrondissement Laurentien. Arrondissement Laurentien - un patrimoine à découvrir... entre fleuve et montagne, Ville de Québec, 2007; Courville, Serge, et Serge Labrecque. Seigneuries et fiefs du Québec : nomenclature et cartographie. Sainte-Foy : CÉLAT; Québec : Commission de toponymie, 1988.

Retour