Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Trésor

rue du

17e siècle

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

Le mot Trésor, écrit avec une majuscule, s'applique à l'ensemble des ressources financières d'un prince, d'un souverain, puis d'un État. De 1627 à 1663, la Nouvelle-France est administrée par la Compagnie des Cent-Associés. Comme la seigneurie des Cent-Associés exerce le monopole du commerce, il est permis de penser que les ressources financières de cette Société sont alors désignées sous le nom de Trésor. Pour se rendre à la maison des Cent-Associés, située rue Sainte-Anne approximativement à l'emplacement de l'actuelle cathédrale anglicane Holy Trinity, on doit emprunter un sentier ou chemin, lequel deviendra la rue du Trésor, nom qui est mentionné dans un acte notarié datant de 1689. Selon une autre hypothèse, la rue du Trésor est nommée ainsi parce qu'elle conduisait jadis aux bureaux du Trésorier de la Marine. Enfin, le nom de Treasure's Lane que les anglophones donnent à la rue, au 19e siècle, souligne aussi que la rue débouche alors sur la maison Maillou de la rue Saint-Louis qui abrite l'importante trésorerie de la garnison britannique.

Sources

Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Poirier, Jean. Noms de rues de Québec au XVIIe siècle. Origine et histoire, Dossiers toponymiques, 27, Québec, Commission de toponymie, 2000, p. 37-38; Lebel, Jean-Marie. Propositions de modifications aux données historiques du «odonymique de la ville de Québec 1608-1988», inédit, 2e version corrigée et augmentée, Ville de Québec, juin 2000.

Retour