Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Sainte-Geneviève

avenue

18e siècle

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

côte

vers 1795

Saint-Jean-Baptiste

La Cité-Limoilou

parc

vers 1960

Plateau

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

route

25 juin 1744

Des Châtels; Val-Bélair

La Haute-Saint-Charles

Sainte-Geneviève , chemin de la côte ; Sainte-Geneviève , rue

L'avenue Sainte-Geneviève a été nommée ainsi en hommage à sainte Geneviève (vers 422-502) patronne de Paris, native de Nanterre. Grâce à ses prières, la vierge chrétienne détourne de Lutèce – aujourd'hui Paris – les armées d'Attila, roi des Huns (451). Plus tard, elle sauvera Paris contre les Francs en fournissant du ravitaillement aux assiégés, ce qui lui vaudra le titre de patronne de Paris. La Montagne Sainte-Geneviève à Paris, dominée par le Panthéon, rappelle son souvenir. À Québec, un autel de l'église Notre-Dame-des-Victoires est dédié à sainte Geneviève.

La dénomination de « côte Sainte-Genevieve » apparaît pour la première fois dans le recensement de 1795. Charles-Amable Berthelot Dartigny aurait donné ce nom à la côte en l'honneur de sa femme Geneviève Bazin.

Le parc Sainte-Geneviève, rue Adrien-Drolet, a pris le nom de la paroisse où il est situé. La paroisse de Sainte-Geneviève est fondée en 1960, à l'époque où Sainte-Foy connaît une expansion considérable. C'est aux paroisses que revient alors la création des parcs publics, qui pour la plupart avoisinent l'église, l'école et la salle communautaire.

Anciens toponymes
La route Sainte-Geneviève est ouverte en juin 1744 sous le nom de chemin de la côte Sainte-Geneviève. Elle sert alors de chemin de desserte à la concession Sainte-Geneviève située sur le territoire de l'ancienne ville de Neufchâtel.

Le 6 février 2006, dans le cadre de l'harmonisation des noms de rues, rendue nécessaire par le regroupement municipal du 1er janvier 2002, le toponyme route Sainte-Geneviève a été étendu à la rue Sainte-Geneviève.

Sources

Avenue Sainte-Geneviève : Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Le Petit Robert des noms propres, 2000; Lebel, Jean-Marie. Propositions de modifications aux données historiques du « Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988 », inédit, 2e version corrigée et augmentée, Ville de Québec, juin 2000; Commission de toponymie. Noms et lieux du Québec : si chaque lieu m'était conté, cd-rom, 1997; Revue Concorde, no 9, septembre 1951, p. 24; Lebel, Jean-Marie. Le Vieux-Québec : guide du promeneur, 1997; Le Petit Larousse illustré, 2001.

Côte Sainte-Geneviève : Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Rapport de l'archiviste de la province de Québec, tome 29, p. 102; Roy, Pierre-Georges. Les rues de Québec; Dictionnaire biographique du Canada, vol. V.

Route Sainte-Geneviève : Règlement R.V.Q. 1012 - Règlement sur le changement du nom de certaines rues, 6 février 2006; Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Commission de toponymie du Québec. Liste des odonymes par municipalité - Val-Bélair, 2002.

Parc Sainte-Geneviève : Ville de Québec. Parcs municipaux/arboretum, site Internet, 2004; Lessard, Michel, avec la coll. de Jean-Marie Lebel et Christian Fortin. Sainte-Foy : l'art de vivre en banlieue au Québec : du temps des seigneuries à l'aurore du XXIe siècle, Éd. de l'Homme, Montréal, 2001; p. 92-93, 302, 304; Entretien téléphonique avec Pierre Lafleur, directeur, Culture, loisirs et vie communautaire, Arrondissement de Sainte-Foy-Sillery, 13 juillet 2004.

Retour