Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Séminaire

avenue du

14 décembre 1970

Cité-Universitaire

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Cette voie du campus de l'Université Laval mène à l'édifice qui logeait le Grand Séminaire, devenu le pavillon Louis-Jacques-Casault, ainsi dénommé en hommage au fondateur et premier recteur de l'Université Laval (1852-1860). C'est en 1852 que Louis-Jacques Casault, supérieur du Séminaire de Québec, fonde la première université catholique francophone d'Amérique. Le Grand Séminaire occupe alors un bâtiment situé à proximité de la basilique de Notre-Dame-de-Québec, au cœur de la vieille ville. À l'étroit dans leurs locaux, les prêtres du Séminaire décident en 1942 d'acheter la terre des Brophy, à Sainte-Foy, pour y construire un édifice mieux adapté à leurs besoins. On y accueille les premiers séminaristes en 1958 mais, une vingtaine d'années plus tard, le nombre de candidats à la prêtrise étant en décroissance, l'édifice devenu trop vaste est vendu à l'Université avec les terrains adjacents. Depuis 1980, les Archives nationales du Québec y ont leurs locaux.

Sources

Résolution E-70-590 du conseil exécutif de l'Université Laval, séance ordinaire du 14 décembre 1970 (avenue du Séminaire); Résolution E-78-189 du conseil exécutif de l'Université Laval, séance ordinaire du 13 mars 1978 (pavillon Casault); Plan du campus de l'Université Laval, site Internet, 2004; Ville de Sainte-Foy. Normalisation des odonymes. Annexe B - Historique de chacun des noms de rues de la Ville de Sainte-Foy, 1993; Société d'histoire de Sainte-Foy. Sainte-Foy en images - 300 ans 1698-1998; Lambert, Serge et Caroline Roy. Une histoire d'appartenance, Québec et la vallée de la Jacques-Cartier, Les Éditions GID Inc., Sainte-Foy, 2002.

Retour