Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Briand

avenue

31 mars 1922

Montcalm; Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

Jail Road ; Montcalm , rue

D'origine bretonne, le prêtre Jean-Olivier Briand (1715-1794) débarque en Nouvelle-France en 1741. Pendant 20 ans, il est secrétaire et confident de l'évêque de Québec, Mgr de Pontbriand, qui le nomme grand vicaire de Québec le jour même de la défaite du lieutenant général de Montcalm, le 13 septembre 1759. Il devient lui-même évêque de Québec en 1766, charge qu'il occupe jusqu'en 1784. Mgr Briand connaîtra donc deux événements historiques majeurs, la Conquête (1759-1760) et l'Invasion américaine (1775). Tout au long de son mandat, Mgr Briand travaillera à entretenir un climat de paix politique et religieuse, à fonder de nouvelles paroisses et à développer l'emprise du clergé sur la population.

Anciens toponymes
L'avenue Briand s'appelait autrefois rue Montcalm ou Jail Road. Ancienne propriété du gouvernement provincial, cette voie apparaît d'ailleurs pour la première fois sur une carte de 1874 sous le nom de Montcalm Street. Ce nom de Montcalm évoque le lieutenant général de Montcalm vaincu par le général Wolfe lors de la bataille des Plaines d'Abraham en 1759. Pour ce qui est de l'appellation Jail Road, chemin de la prison, elle nous rappelle que cette rue menait à l'ancienne prison de Québec, devenue aujourd'hui le pavillon Baillairgé du Musée national des beaux-arts du Québec.

Sources

Règlement 33G, 31 mars 1922; Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Dictionnaire biographique du Canada, vol. IV, p. 103-111; Commission de toponymie. Noms et lieux du Québec : dictionnaire illustré, 1994, p. 87.

Retour