Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Gignac

côte à

avril 1924

Sillery

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Graddon's Hill, Kilmarnock's Hill

La côte à Gignac, ouverte en 1831, a reçu son appellation définitive en 1924. Elle aurait été nommée ainsi en souvenir des nombreuses familles Gignac établies dans les environs, à moins qu'on ait voulu honorer Désiré Gignac, conseiller municipal de Sillery en 1924. On a conservé au toponyme la préposition à car il s'agit d'un archaïsme de bon aloi.

Anciens toponymes
La côte à Gignac a longtemps porté le nom de Kilmarnock's Hill, puis celui de Graddon's Hill, qui rappellent l'époque où la population de Sillery était majoritairement d'origine britannique.

Kilmarnock's Hill a tout simplement pris le nom du domaine auquel elle menait, sur le chemin Saint-Louis, et qui appartenait à John MacNider au 19e siècle. Les MacNider sont parmi les premières familles écossaises à s'établir dans la colonie après la Conquête. Ils possèdent des seigneuries, des chantiers et des navires et exploitent plusieurs magasins dans la côte de la Fabrique à Québec. Le domaine de Kilmarnock passe ensuite à deux neveux de John MacNider : Charles-Henry Ross, qui exploite un chantier dans l'anse Bridgewater à Sillery, puis John Graddon. Kilmarnock's Hill devient dès lors Graddon's Hill.

Sources

Dussault, Clément-T. Guide toponymique de Sillery, Archives de la ville de Sillery, 1985; Jacques, Hélène et Carl Grenier Désignation systémique en odonymie urbaine : le cas de la C.U.Q. - Sillery, G.E.C.E.T., Université Laval, 1974; Commission de toponymie du Québec. Liste des odonymes par municipalité - Sillery, 2002; Lamontagne, P.-A. L'histoire de Sillery 1630-1950, Sillery, 1952, p. 68-69, 98-100; Album-Souvenir des centenaires de Sillery, publié par Les Centaires de Sillery, Inc., 1956; Clément T. Sillery L'An Un 1856, Service des archives de la ville de Sillery, 1981; Lambert, Serge et Caroline Roy. Une histoire d'appartenance, Québec et la vallée de la Jacques-Cartier, Les Éditions GID Inc., Sainte-Foy, 2002, p. 379.

Retour