Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

De Bernières

rue

24 juillet 1923

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

Le Français Henri de Bernières (vers 1635-1700) voit le jour à Caen, en Normandie. Il est le premier curé de Québec, vicaire général du diocèse, premier supérieur du Séminaire de Québec et doyen du chapitre. Il est élevé par son oncle, Jean de Bernières de Louvigny, qui crée vers 1644 l'Ermitage de Caen, une institution que fréquentera l'abbé de Montigny, c'est-à-dire François de Laval, futur évêque de Québec. C'est d'ailleurs avec Mgr de Laval que le jeune de Bernières s'embarque pour la Nouvelle-France en 1659. Son oeuvre sera importante pour la jeune colonie française : la paroisse de Québec est la première de la Nouvelle-France et son organisation servira de modèle pour l'établissement d'autres paroisses; pour ce qui est du Séminaire, Henri de Bernières est témoin et agent de toutes les étapes de son développement. Il donne au Séminaire son patrimoine et à la colonie un tiers de siècle de travaux.

Sources

Règlement 33L de la Ville de Québec, 24 juillet 1923; Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Dictionnaire biographique du Canada, vol. 1.

Retour