Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Dufferin
Frederick Temple Blackwood (1826-1902)
Description complète >

Dufferin

terrasse

1878

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

Né à Florence, en Italie, le diplomate Frederick Temple Blackwood, marquis de Dufferin et Ava (1826-1902), est mieux connu sous le nom de lord Dufferin. Il est gouverneur général du Canada de 1872 à 1878. Durant ces six années, il s'intéresse notamment au sauvetage et à la restauration des fortifications de Québec. Il présente, en effet, un projet d'amélioration urbaine qui préserve la ville fortifiée tout en l'adaptant aux besoins d'une ville moderne. Pour l'aider à réaliser son entreprise, lord Dufferin fait venir de Belfast l'architecte irlandais William H. Lynn, lequel est à l'origine de la propagation du style Château à Québec. Bien qu'une partie seulement du projet se réalise, il donnera le ton au développement futur de la cité. Le projet Dufferin sera l'une des premières tentatives de conservation d'un arrondissement historique au Canada. Sans l'intervention du gouverneur, Québec aurait sans aucun doute perdu à tout jamais ses fortifications, et ainsi, ses chances d'accéder à la prestigieuse liste des villes du patrimoine mondial.

La terrasse Dufferin, adjacente au Château Frontenac, fait partie du paysage de Québec depuis 1838. Cette année-là, le gouverneur Durham fait dresser une première terrasse publique sur les ruines du château Saint-Louis. Cette terrasse, qui ne dépasse guère à l'origine les fondations du château, est agrandie en 1854 et reçoit le nom de « Durham », mais pour les gens de Québec, c'est la « plate-forme ». En 1878-1879, la Ville procède à des travaux d'agrandissement de la terrasse Durham, lui donnant alors ses dimensions actuelles, selon les plans de Charles Baillairgé. Lors de son inauguration, la nouvelle terrasse devient la terrasse « Dufferin ».

Sources

Règlement 324, 1878; Dictionnaire canadien des noms propres, Larousse Canada, 1989, p. 211; Cameron, Christina. « Lord Dufferin contre les Goths et les Vandales », Cap-aux-Diamants (cd-rom 1985-1995), no 6, été 1986, p. 39-41; Ville de Québec. Vieux-Québec, Cap Blanc : Place forte et port de mer, Les quartiers de Québec, 1989, p. 31-33; Lebel, Jean-Marie. Le Vieux-Québec : guide du promeneur, 1997, p. 215-216, 246. (aussi Dictionnaire biographique du Canada, vol. XIII).

Retour