Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Luc-Pelletier

rue

2 mars 1998

Notre-Dame-des-Laurentides

Charlesbourg

Érables , rue des

Luc Pelletier (1859-1944), né à Saint-Roch-des-Aulnaies (Bas-Saint-Laurent), est à l'origine du développement de la municipalité de Notre-Dame-des-Laurentides, aujourd'hui un secteur de l'arrondissement de Charlesbourg. Luc Pelletier et son frère Jean-Baptiste s'y établissent à la fin du 19e siècle. L'endroit n'est encore qu'un hameau appelé Rivière-Jaune, du nom de la rivière qui sinue au milieu des forêts et qui alimente quelques moulins, base de l'économie locale. Luc Pelletier acquiert un moulin à farine et un moulin à scie, puis il achète, vers 1900, un vaste domaine forestier situé dans la municipalité actuelle de Lac-Beauport. Ainsi naît une entreprise qui deviendra un véritable complexe industriel, le plus important au nord de Québec, avec une douzaine de bâtiments en 1905. On y fabrique du bardeau, des moyeux de roues, des manches de haches, des pelles, des boîtes à cigares. Depuis les forêts de Lac-Beauport, les billes de bois sont acheminées par flottage sur la rivière Jaune jusqu'à l'usine principale. L'arrivée de travailleurs vient grossir la population de Rivière-Jaune, si bien qu'une paroisse est érigée en 1909 sous le vocable de Notre-Dame-des-Laurentides. Lorsque celle-ci est constituée en municipalité l'année suivante, on fait naturellement appel au dynamique entrepreneur pour le poste de maire. Il assumera cette fonction jusqu'en 1917. Quatre ans plus tard, à la suite du déclin de l'industrie du bois, Luc Pelletier vend son entreprise à la Compagnie Brown. Il est décédé à Charlesbourg.

Ancien toponyme
La rue Luc-Pelletier portait auparavant le nom de rue des Érables, adopté vers 1950, à cause de la présence d'érables le long de la rue. Ce toponyme a été remplacé car il existait à Charlesbourg un toponyme semblable.

Sources

Luc-Pelletier, rue : Règlement 98-3090 de la Ville de Charlesbourg, 2 mars 1998; Commission de toponymie du Québec. Liste des odonymes par municipalité - Charlesbourg, 2002; Verret, Moïse. La Rivière Jaune, Le Charlesbourgeois, bulletin de la Société historique de Charlesbourg, Volume V, numéro 2, avril-mai-juin 1988; La concession de la Rivière-Jaune, Le Charlesbourgeois, bulletin de la Société historique de Charlesbourg, Volume IX, numéro 3, juillet-août-septembre 1992; 75e anniversaire de Notre-Dame-des-Laurentides 1905-1980.

Érables, rue des : Jacques, Hélène et Carl Grenier. Désignation systémique en odonymie urbaine : le cas de la C.U.Q. - Notre-Dame-des-Laurentides, G.E.C.E.T., Université Laval, 1974; Denis Rousseau, Technicien foresterie urbaine, Division de la foresterie urbaine et de l'horticulture, Service de l'environnement, Ville de Québec, courriel du 31 octobre 2006.

Retour