Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Sainte-Anne

boulevard

24 juillet 1953

Maizerets

La Cité-Limoilou

Desroches , boulevard ; Québec-Île d'Orléans , route

boulevard

1953

Chutes-Montmorency; Vieux-Moulin

Beauport

Orléans , boulevard d' ; Raymond , avenue ; Saint-Grégoire , rue

parc

2012

Val-Bélair

La Haute-Saint-Charles

rang

18e siècle

L'Aéroport

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

rue

17e siècle

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

Prison , rue de

Dans les Évangiles dits apocryphes, c'est-à-dire considérés comme non authentiques, et dans la tradition chrétienne, sainte Anne est l'épouse de saint Joachim et la mère de la Vierge Marie. Elle est proclamée patronne du Québec en 1876, à l'occasion de la construction d'un nouveau sanctuaire à Sainte-Anne-de-Beaupré.

Le boulevard Sainte-Anne, qui dessert deux arrondissements, a été nommé ainsi parce qu'il longe le fleuve Saint-Laurent jusqu'au sanctuaire de Sainte-Anne-de-Beaupré, un lieu de pèlerinage de réputation mondiale qui accueille chaque année, notamment le 26 juillet, fête de sainte Anne, des milliers de pèlerins. Des marins d'origine bretonne y auraient établi un sanctuaire consacré à sainte Anne après leur sauvetage miraculeux d'un naufrage assuré. Ayant abordé à l'emplacement actuel de la municipalité de Sainte-Anne-de-Beaupré, ces bretons auraient fondé en quelque sorte la paroisse dont la première chapelle est construite en 1658.

Le parc Sainte-Anne, rue Grimaldi, rappelle la paroisse du même nom. En 1999, la paroisse de Sainte-Anne a fusionné avec celle de Saint-Gérard-Majella sous le vocable de Saint-Martin-de-Val-Bélair.

Le rang Sainte-Anne, qui desservait la septième concession de la seigneurie de Gaudarville au 18e siècle, a été nommé ainsi en hommage à sainte Anne.

La rue Sainte-Anne aurait vraisemblablement été nommée en l'honneur d'Anne d'Autriche (1601-1666), reine de France. Fille de Philippe III d'Espagne et de Marguerite d'Autriche, Anne épouse en 1615 Louis XIII, roi de France (1610-1643), et lui donne deux fils, Louis (XIV) et Philippe d'Orléans. À la mort de son époux, elle devient régente (1643-1661) pendant la minorité de son fils Louis et gouverne avec Mazarin. Le tronçon le plus ancien de la rue Sainte-Anne apparaît sur le Plan de Québec dressé par Jean Bourdon en 1640. Charles Huault de Montmagny, gouverneur de la Nouvelle-France de 1636 à 1648, aurait lui-même choisi le nom de Sainte-Anne.

Anciens toponymes
Dans l'arrondissement de Beauport, le boulevard Sainte-Anne portait auparavant le nom de boulevard d'Orléans. Ce toponyme avait été adopté par trois municipalités, aujourd'hui dans l'arrondissement de Beauport : Giffard, le 11 septembre 1942; Montmorency, le 4 novembre 1946; Beauport le 12 mai 1948. Le boulevard d'Orléans menait au pont de l'Île-d'Orléans, d'où son appellation. Un tronçon du boulevard d'Orléans à Montmorency était connu anciennement sous le nom de rue Saint-Grégoire (auj. avenue Saint-Grégoire), qui rappelait le souvenir du curé Pierre-Grégoire Tremblay (1820-1885). Un tronçon du boulevard d'Orléans à Beauport portait le nom d'avenue Raymond, attribué en l'honneur du conseiller municipal Pierre-Édouard Raymond, à qui appartenaient les terrains adjacents.

Dans l'arrondissement de La Cité-Limoilou, le boulevard Sainte-Anne a déjà porté le nom de route Québec-Île d'Orléans, comme le montre une carte de 1941. Il est alors aussi connu officieusement sous les noms d'avenue du Pont-de-l'Île et de boulevard d'Orléans. En novembre 1943, on le dénomme boulevard Desroches en l'honneur de l'abbé Hildevert Desroches. En juillet 1953, le boulevard Desroches devient le boulevard Sainte-Anne.

Autrefois, le rang Saint-Anne était aussi désigné par le nom de chemin de front du 7e rang Gaudarville.

Le tronçon ouest de la rue Sainte-Anne est aussi connu, dans la première moitié du 19e siècle, sous le nom de rue de Prison parce qu'il mène effectivement à la prison de Québec alors située rue Saint-Stanislas, un lieu qui devient par la suite le Morrin College (voir Armand-Viau).

Sources

Boulevard Sainte-Anne (Beauport) : Règlement 162 de la Municipalité du Village de Giffard, 7 avril 1953; Règlement 176 de la Ville de Beauport, 23 mars 1953; Règlement 115 de la Ville de Beauport, 12 mai 1948; Règlement 106 de la Ville de Montmorency, 4 novembre 1946; Règlement 96 de la Municipalité du Village de Giffard, 11 septembre 1942; Ville de Beauport. Répertoire des noms de rues et leur signification, 2001; Jacques, Hélène et Carl Grenier. Désignation systémique en odonymie urbaine : le cas de la C.U.Q. - Beauport, G.E.C.E.T., Université Laval, 1974.

Boulevard Sainte-Anne (La Cité–Limoilou) : Règlement 889, 1953; Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Séance du conseil de ville du 9 novembre 1943 (Desroches); Carte de 1941, AVQ (route Québec-Île d'Orléans); Le Petit Robert des noms propres, 2000; Commission de toponymie. Noms et lieux du Québec : si chaque lieu m'était conté, cd-rom, 1997.

Parc Sainte-Anne : Ville de Québec. Liste des parcs, 2012 (document Excel); Bourque, Hélène, chargée de projet (Hélène Bourque, Louise Côté, Martin Dubois). Inventaire analytique de lieux de culte de la Ville de Québec, Ville de Québec, Service de l'aménagement du territoire, Division design, architecture et patrimoine, 2003.

Rang Sainte-Anne : Ville de Sainte-Foy, division des Archives. Index des noms de rues - Quartier laurentien, 2001; Côté, Alain, Société d'histoire de Sainte-Foy. Odonymes de la ville de Sainte-Foy et date d'apparition, 1991; Groupe de recherches en histoire du Québec. Inventaire et analyse du patrimoine de l'arrondissement Laurentien à l'exception des secteurs de Saint-Augustin et de Cap-Rouge - Histoire et paysage, Service de l'aménagement du territoire de la Ville de Québec, Division design, architecture et patrimoine, 2004; Arrondissement Laurentien. Arrondissement Laurentien - un patrimoine à découvrir... entre fleuve et montagne, Ville de Québec, 2007; Corporation du patrimoine et du tourisme religieux de Québec, site Internet, 2009.

Rue Sainte-Anne : Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Concept général de réaménagement du Vieux-Québec, p. 9; Roy, Pierre-Georges. Les rues de Québec, p. 185; Le Petit Robert des noms propres, 2000; Poirier, Jean. Noms de rues de Québec au XVIIe siècle. Origine et histoire, Dossiers toponymiques, 27, Québec, Commission de toponymie, 2000, p. 6, 26-27.

Retour