Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Laurentienne

autoroute

1983

Lairet; Neufchâtel-Est–Lebourgneuf; Notre-Dame-des-Laurentides; Quartier 4-2; Quartier 4-5; Quartier 4-6; Vanier; Vieux-Limoilou

Charlesbourg; La Cité-Limoilou; Les Rivières

Laurentien , boulevard

terrasse

vers 1953

Cité-Universitaire

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

L'autoroute Laurentienne prend sa source dans le quartier de Saint-Roch, là où se termine la rue Dorchester, et se dirige en plein nord vers les Laurentides et la Réserve faunique des Laurentides. Les mots Laurentienne, Laurentien et Laurentides sont des dérivés de Saint-Laurent.

La terrasse Laurentienne est appelée ainsi parce qu'elle mène à une terrasse faite en partie des remblais provenant de la construction des maisons du secteur. Située sur le versant nord de la colline de Québec, elle fait face aux Laurentides, d'où sa dénomination spécifique.

Ancien toponyme
Lors de son ouverture en 1956, ce qu'on appelle aujourd'hui l'autoroute Laurentienne n'était qu'un boulevard nommé boulevard Laurentien. Celui-ci a été transformé en autoroute en 1983.

Sources

Autoroute Laurentienne : Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Série Conseil et comité 181.6; Commission de toponymie du Québec. Noms et lieux du Québec : si chaque lieu m'était conté, 1997, cd-rom; Dictionnaire canadien des noms propres, Larousse Canada, 1989, p. 364-365.

Terrasse Laurentienne : Ville de Sainte-Foy. Normalisation des odonymes. Annexe B - Historique de chacun des noms de rues de la Ville de Sainte-Foy, 1993; Côté, Alain, Société d'histoire de Sainte-Foy. Odonymes de la ville de Sainte-Foy et date d'apparition.

Retour