Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

102e Rue

 

2 février 1953

Chutes-Montmorency

Beauport

Numérique

31-Juillet , rue du ; Saint-François , rue

Dans l'arrondissement de Beauport, une vingtaine de rues ont une dénomination numérique dont la 102e Rue.

Anciens toponymes
La 102e Rue a d'abord porté le nom de rue du 31-Juillet, adopté le 29 avril 1904. Ce toponyme a été remplacé le 6 mai 1929 par celui de rue Saint-François, dont l'origine est inconnue.

La rue du 31-Juillet avait été nommée ainsi pour commémorer la victoire française contre l'armée du major général Wolfe lors de la bataille de Montmorency, le 31 juillet 1759. À l'approche de la flotte anglaise, en juin de cette année-là, le général Montcalm, commandant en chef de l'armée française, transforme le secteur de Beauport en un puissant camp militaire : 10 800 soldats et miliciens sont à l'affût derrière une série de retranchements et de redoutes disséminés le long de la rivière Montmorency et sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent. Wolfe lance l'assaut près de la chute Montmorency, mais la vigoureuse riposte des Français le force à battre en retraite après avoir subi de lourdes pertes.

Sources

Règlement 138 de la Ville de Montmorency, 2 février 1953; Règlement 51 du Village de Montmorency, 6 mai 1929; Règlement 3 du Village de Montmorency, 29 avril 1904; Ville de Beauport. Répertoire des noms de rues et leur signification, 2001; Jacques, Hélène et Carl Grenier. Désignation systémique en odonymie urbaine : le cas de la C.U.Q. – Montmorency, G.E.C.E.T., Université Laval, 1974; Fortin, Jean-Pierre, sous la dir. de. La vie au Bas du Sault Montmorency : paroisse St-Grégoire, 1890-1990, Beauport : La Paroisse, 1989; Paulette, Claude. Giffard, un souvenir des jésuites, Beauport, Québec : Ville de Beauport, 1999, 2e éd.; Commission des biens culturels du Québec. Étude de caractérisation de l'arrondissement historique de Beauport, Québec, janvier 2005; Lambert, Serge et Caroline Roy. Une histoire d'appartenance, Québec et la vallée de la Jacques-Cartier, Les Éditions GID inc., Sainte-Foy, 2002.

Retour