Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Joly-De Lotbinière

rue

3 juin 1996

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

Sainte-Julie , rue

Né à Épernay en France, l'avocat et seigneur Henri-Gustave Joly de Lotbinière (1829-1908) est député à Québec et à Ottawa, mais surtout premier ministre du Québec en 1878 et 1879, sous la bannière libérale. Pendant son court mandat, il achève la construction du chemin de fer de la rive nord grâce à un emprunt de 3 millions de dollars aux États-Unis. Il poursuit également la construction du nouvel hôtel du Parlement à Québec. Il sera le seul non catholique romain à accéder au poste de premier ministre du Québec. Après avoir terminé sa carrière comme lieutenant-gouverneur de Colombie-Britannique (1900-1906), Joly revient à Québec où il décède. Sir Joly de Lotbinière est l'héritier de la seigneurie de Lotbinière sur la rive sud du Saint-Laurent, en amont de Québec.

Ancien toponyme
La rue Joly-De Lotbinière apparaît pour la première fois sur une carte de 1842 sous le nom de Sainte-Julie. Cette dénomination rappellerait la mémoire de Geneviève-Julie Berthelot, fille de Charles Berthelot et de Geneviève Channazard, religieuse des Ursulines de Québec connue sous le nom de mère Saint-Joseph.

Sources

Règlement 4551, 3 juin 1996; Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Commission de la capitale nationale du Québec. Je me souviens : les monuments funéraires des premiers ministres du Québec, 1999, p. 8; Dictionnaire canadien des noms propres, Larousse Canada, 1989; Carte de 1842 d'A. Larue, AVQ (Sainte-Julie); Roy, Pierre-Georges. Les rues de Québec, p. 188.

Retour