Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Gros-Pin

rue de

19 juin 2006

Quartier 4-6

Charlesbourg

Gros-Pin , place

Ce toponyme rappelle l'existence du village de Gros-Pin, fondé au 17e siècle dans la seigneurie de Notre-Dame-des-Anges à Charlesbourg. Les propriétaires, les Jésuites, concèdent des terres dans leur seigneurie à partir de 1665. Ils font de même l'année suivante, dans ce qui deviendra le « village » de Saint-Jérôme de l'Auvergne. En 1672, ils ouvrent à la colonisation la partie sud de ce « village », au lieu-dit Gros-Pin. À la différence des concessions précédentes, loties selon un plan radial de façon à constituer un bourg, celles de Gros-Pin, réparties de part et d'autre du chemin de Charlesbourg (auj. la 1re Avenue), forment un rang double. Les familles Dubeau et Villeneuve sont les premières à s'y installer à demeure, suivies des Bernier, Renaud-Canard et Glinel. En 1929, la ville de Québec annexe la partie sud de Gros-Pin pour l'intégrer à la paroisse de Saint-Roch-Nord. L'urbanisation se poursuit dans la partie nord, sur des terres vouées jusque-là aux productions maraîchère et laitière. L'augmentation de la population de Gros-Pin, qui s'élève à plus de 180 familles en 1945, justifie la création d'une nouvelle paroisse, Saint-Rodrigue, nom par lequel on désignera désormais le village. En 1999, Saint-Rodrigue fusionne avec Saint-Jérôme pour former la nouvelle paroisse de Saint-Jean-Eudes.

Anciens toponymes
La rue de Gros-Pin portait initialement le nom de place Gros-Pin, adopté le 5 novembre 1973. Le générique « place » a été remplacé par un terme plus conforme à la configuration des lieux.

Sources

Résolution CV-2006-0495 de la Ville de Québec, 19 juin 2006; Résolution 14724 de la Cité de Charlesbourg, 5 novembre 1973; L'Heureux, Raymond. Le Gros-Pin à Charlesbourg, Le Charlesbourgeois, bulletin de la Société historique de Charlesbourg, numéro 61, printemps 1999; Bourque, Hélène, chargée de projet (Hélène Bourque, Louise Côté, Martin Dubois). Inventaire analytique de lieux de culte de la Ville de Québec, Ville de Québec, Service de l'aménagement du territoire, Division design, architecture et patrimoine, décembre 2003.

Retour