Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Police / Prévention / Prévention Sécurité routière / Conduite avec les capacités affaiblies / Alcool

Police

Alcool

L'alcool est une des principales causes d’accident au Québec. D’ailleurs, elle diminue les facultés dès le premier verre. Si vous conduisez après avoir bu, vous mettez en danger votre vie et celle des autres et vous risquez de graves conséquences légales.

L'alcool affecte principalement le système nerveux central en détériorant des fonctions intellectuelles, sensorielles et motrices.

Effets de l’alcool sur la conduite :

  • Augmentation de la prise de risques
  • Faux sentiment de confiance et de contrôle
  • Difficulté à maintenir une vitesse constante
  • Difficulté à se concentrer
  • Temps de réaction plus lent
  • Gestes brusques
  • Mauvaise coordination
  • Somnolence

L’alcool au volant, c'est criminel

Conduire après avoir consommé de l’alcool est une infraction criminelle. Vous pourriez être arrêté et condamné si :

Votre capacité de conduire est affaiblie par l’alcool

Un policier qui a des motifs raisonnables de croire que votre capacité de conduire est affaiblie par l’effet de l’alcool ou par l’effet combiné de l’alcool et d’une drogue peut vous mettre en état d’arrestation et vous amener au poste pour passer une autre série de tests menés par un agent évaluateur. Ce dernier peut aussi mesurer votre taux d’alcool à l’aide d’un éthylomètre s’il croit que vous en avez consommé. Si l’agent évaluateur conclut que votre capacité de conduire est affaiblie, vous pourriez être accusé en vertu du Code criminel.

Vous avez de l’alcool dans le sang (80 mg ou plus par 100 ml)

En tout temps lorsque vous conduisez un véhicule, un policier peut vous ordonner de souffler dans un appareil de détection approuvé. En fonction du résultat obtenu, il peut vous mettre en état d’arrestation et vous amener au poste afin de mesurer votre taux d’alcool avec un éthylomètre. Si votre taux d’alcool est égal ou supérieur à 80 mg par 100 ml de sang (0,08), vous pourriez être accusé en vertu du Code criminel.

Vous omettez ou refusez d’obéir à un agent de la paix

Omettre ou refuser de vous soumettre aux tests du policier est une infraction criminelle qui entraîne automatiquement les sanctions les plus sévères.

Exemples d’omission et/ou de refus :

  • Refuser verbalement de souffler dans l’appareil de détection
  • Faire défaut de souffler correctement dans l’appareil de détection

Garde ou contrôle d’un véhicule

La loi n’interdit pas seulement de conduire un véhicule avec les capacités affaiblies, mais également d’en avoir la garde ou le contrôle. Voici quelques exemples d’actions qui peuvent avoir les mêmes conséquences que de conduire avec les capacités affaiblies :

  • Être assis à la place du conducteur, même si le véhicule est arrêté.
  • Être dans son véhicule (même endormi sur la banquette arrière) et avoir la possibilité de le mettre en marche.
  • Être à proximité de son véhicule (ex.: déneiger l’auto, mettre des choses dans le coffre, écouter la radio).

Le policier évaluera s’il était possible pour la personne de conduire son véhicule et si elle avait l’intention de conduire.

Source : Société de l’assurance automobile du Québec