Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > À propos de la ville > Espace presse > Communiqués > Communiqué

Communiqué

Création d’un groupe de travail pour la préservation du patrimoine religieux

Québec, le 7 décembre 2017 – La Ville de Québec annonce la création d’un groupe de travail pour la préservation du patrimoine religieux. Présidé par M. John R. Porter, les membres auront notamment comme mandat de déterminer des solutions innovantes et porteuses en vue d’une appropriation collective de ce patrimoine.

« Pour Québec, joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO, la préservation et la mise en valeur des trésors du passé sont d’une importance capitale. Il est primordial d’assurer la pérennité de ce qui nous distingue et qui donne à notre ville son caractère historique exceptionnel. Notre patrimoine religieux fait partie intégrante de notre histoire, il est donc nécessaire de réunir des experts sur le sujet qui sauront nous guider dans la voie à privilégier pour transmettre ce précieux héritage collectif. » a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume.

Les réflexions du groupe de travail devront être déposées sous forme de rapport préliminaire au mois de mai 2018.

Membres du groupe de travail
Reconnu pour la polyvalence de ses travaux et ses positions équilibrées à l’égard des questions patrimoniales, John R. Porter a été à la barre du Musée national des beaux-arts du Québec de 1993 à 2008 avant de se consacrer au projet du pavillon Pierre Lassonde, inauguré en juin 2016. Il a été choisi comme président du groupe de travail qui sera composé des membres suivants :
    ·    John R. Porter, président du groupe de travail;
    ·    Serge Filion, géographe et urbaniste;
    ·    Bernard-Serge Gagné, architecte associé, ABCP;
    ·    Mario Béland, ancien conservateur de l’art ancien au MNBAQ;
    ·    Pierre Lahoud, photographe, historien et spécialiste du patrimoine;
    ·    Claude Tessier, Industrielle Alliance;
    ·    Odile Roy, directrice de la Division de l’architecture et du patrimoine, Service de l’aménagement et du développement urbain, Ville de Québec;
    ·    Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable du patrimoine et de l’aménagement du territoire, Ville de Québec.

30 M$ sur 10 ans
« Préserver, enrichir et transmettre. Ces trois mots ont orienté notre réflexion à concevoir notre Vision du patrimoine 2027 dont fait partie le patrimoine religieux, a ajouté Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable du patrimoine et de l’aménagement urbain. C’est à partir de cette vision que la Ville de Québec s’est engagée à investir 15 M$ sur dix ans afin de préserver huit églises à forte valeur patrimoniale. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs reconnu la pertinence de cette démarche en confirmant lui aussi 15 M$, pour un total de 30 M$ sur 10 ans. »

Les lieux de culte retenus répondent à cinq critères d’évaluation : âge et intérêt historique, usage, art et architecture, authenticité et lieu géographique. Les églises sont les suivantes :

    ·    La basilique-cathédrale de Notre-Dame de Québec;
    ·    La cathédrale Holy Trinity;
    ·    L’église de Saint-Jean-Baptiste;
    ·    L’église de Saint-Charles-Borromée;
    ·    L’église de La Nativité de Beauport;
    ·    L’église de Saint-Roch;
    ·    L’église de Saint-Sauveur;
    ·    L’église de Saint-Charles-de-Limoilou.

Au-delà des lieux sélectionnés, on dénombre 53 églises sur le territoire de la Ville de Québec. La Vision du Patrimoine 2027 prévoit le développement d’une réflexion plus large pour encourager l’entretien des édifices et imaginer des solutions porteuses pour l’avenir des églises.                                          

Annexe :  482-COM-a.pdf



Com-17-482

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.