Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

La Ville annonce une entente pour la mobilisation citoyenne en lien avec l’agriculture urbaine

Québec, le 4 mars 2018 – M. Régis Labeaume, maire de Québec, a annoncé ce matin une entente pour la mobilisation citoyenne en lien avec l’agriculture urbaine, en présence de Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de Mme Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable du développement social et des communautés culturelles. Cette entente intervient entre la Ville, les Urbainculteurs et Nature Québec. Elle s’inscrit dans le financement de 4,3 M$ déjà prévu au Plan triennal d’immobilisation 2018-2019-2020 pour différentes initiatives en matière d’agriculture urbaine.

« Avec cette entente, nous espérons créer les conditions favorables pour mobiliser les citoyens afin d’assister à la création de plusieurs jardins communautaires qui seraient initiés par le milieu, » a déclaré le maire, Régis Labeaume. 

Lieux d’échanges et de rencontres, ces jardins pourront jouer un rôle dans l’intégration des personnes vulnérables ou ayant des défis d’intégration à surmonter comme les communautés culturelles. Ils viendront appuyer les orientations de la Ville au chapitre du Vivre ensemble, du développement social et en ce qui concerne le développement des activités agroalimentaires.

« Un jardin communautaire est non seulement un espace faisant la promotion de l’alimentation locale, mais aussi un milieu de vie favorisant l’intégration et le bien-être des populations les plus vulnérables aux îlots de chaleur et à l’exclusion sociale, ajoute Cyril Frazao, coordonnateur du programme Milieux de vie en santé chez Nature Québec. »

La Ville prévoit la réalisation de trois jardins d’ici l’automne 2018, soit la Ruche Vanier, le Domaine de Maizerets et La Comtoise. Notons également que le jardin de la Cité Verte, déjà prévu pour 2018, s’ajoute à ceux-ci. Les projets priorisés seront choisis en fonction de leur situation géographique : des lieux densifiés, ayant une mixité culturelle, sociale et intergénérationnelle notable. La Ville profitera également de projets de réaménagement planifiés pour installer des jardins communautaires. La Comtoise en est un bon exemple. Par ailleurs, le projet au Domaine de Maizerets servira de vitrine afin que les citoyens puissent le visiter et s’inspirer pour proposer des projets. D’autres jardins sont en cours de planification et devraient voir rapidement le jour.

« Ces nouveaux jardins communautaires constituent un pas important vers la ville verte et moderne pour laquelle nous œuvrons. Les Urbainculteurs sont très heureux de pouvoir mettre leurs dix années d’expertise en agriculture urbaine au service de la conception et de la mise en place de ces jardins très attendus par les citoyens de la ville de Québec », a déclaré M. Johann Girault, directeur général des Urbainculteurs. 

Par ailleurs, une harmonisation des services offerts par la Ville à la création de jardins communautaires sera effectuée à court terme afin que tous les arrondissements bénéficient des mêmes avantages.



Com-084