Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Dépôt du rapport sur la préservation du patrimoine culturel à caractère religieux : des recommandations tournées vers l’avenir

Québec, le 13 juin 2018 – La Ville de Québec accueille favorablement le rapport du groupe de travail pour la préservation du patrimoine culturel à caractère religieux dont les recommandations favoriseront le maintien, la mise en valeur et l’appropriation collective de ce patrimoine.

« Les églises constituent des trésors du passé qui forgent le caractère historique exceptionnel de Québec, a rappelé le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Notre patrimoine religieux fait partie intégrante de notre histoire; il est donc nécessaire d’y porter une attention particulière. C’est pourquoi, en décembre dernier, nous avons mandaté M. John R. Porter, reconnu pour sa contribution à la culture, à l’art et au patrimoine québécois, de former un groupe de travail multidisciplinaire visant à nous conseiller dans l’identification de solutions innovantes et pérennes. À cet égard, les propositions soumises sont solides et pertinentes. »

Des constats clairs et précis

  • Les enjeux sont très variables selon les églises notamment en fonction de leur statut juridique, de leurs vocations religieuse, culturelle ou communautaire et de leur état physique.
  • Cette diversité plaide pour une adaptation des solutions à proposer, chaque église devant faire l’objet d’un projet de mise en valeur selon ses caractéristiques (qualités et attraits) et son contexte.
  • L’analyse des besoins transmis par les diocèses catholique et anglican de Québec démontre que les 30 M$, annoncés sur 10 ans, dans le cadre de l’Entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications, seront insuffisants.
  • Il y a une urgence manifeste dans le cas des églises de Saint-Jean-Baptiste et de Saint-Charles-de-Limoilou en raison du manque d’entretien depuis leur fermeture.

Des recommandations innovantes

« L’objectif du groupe était clair; il devait proposer des solutions réalistes qui répondraient aux besoins du milieu et surtout formuler des recommandations adaptées et avant-gardistes », a souligné Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable du patrimoine et de l’aménagement du territoire.

Le rapport comporte 15 recommandations regroupées sous trois volets :

  • Le maintien des actifs patrimoniaux, pour stabiliser l’état des églises et assurer leur pérennité.

  • L’appropriation des lieux, afin que les églises demeurent des espaces vivants et accessibles.

  • La redécouverte des églises, pour faire connaitre et mieux comprendre la grande richesse de ce patrimoine.

L’élément central du rapport repose sur la création d’une fiducie d’utilité sociale, propriétaire et gestionnaire de biens collectifs à caractère religieux, dont le mandat sera de veiller au maintien des actifs patrimoniaux dans un esprit de partage équivalent à celui qui a présidé leur construction.

En outre, afin de combler le financement insuffisant pour le maintien des églises, le groupe de travail recommande la constitution d’un fonds qui permettra aussi la réalisation de projets de reconversion et de mise en valeur.

Le rapport complet est joint en annexe.

Un pas de plus dans le cadre de la Vision du patrimoine 2027

Dans sa Vision du patrimoine 2027, la Ville a identifié comme un des grands axes d’intervention le patrimoine religieux à préserver, enrichir et transmettre de façon réfléchie, dynamique et originale. Huit bâtiments prioritaires sur le plan du patrimoine ont été retenus.

Pour atteindre cet objectif, la Ville et le gouvernement du Québec se sont engagés à investir respectivement 15 M$ sur dix ans.

Annexe : Rapport du groupe de travail sur la préservation du patrimoine culturel à caractère religieux



Com-18-206