Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Résultats financiers 2018 : un bilan marqué par une forte activité économique, des surplus de 41,7 M$ et la diminution de la dette de 11,5 M$

Québec, le 6 mai 2019 – La Ville de Québec annonce qu’elle a terminé son exercice financier 2018, couvrant la période du 1er janvier au 31 décembre, avec un excédent des revenus sur les dépenses de 41,7 M$ et que sa dette nette est en diminution de 11,5 M$. C’est ce qui se dégage du rapport financier et de la reddition de comptes financière 2018, dont les résultats ont été dévoilés aujourd’hui par le vice-président du comité exécutif, M. Rémy Normand, accompagné par le directeur général, M. Luc Monty, et la trésorière et directrice du Service des finances, Mme Chantal Pineault.

« Les résultats de l’année financière 2018 se démarquent par un surplus de 41,7 M$ par rapport au budget initialement prévu et par une diminution de la dette en conformité avec le cadre financier, a déclaré M. Rémy Normand, vice-président du comité exécutif. Suivant la vigueur de l’activité économique, les revenus sont plus élevés que prévu. Les ventes d’actifs municipaux et les droits sur les mutations immobilières sont en hausse grâce au dynamisme du marché. »

Les résultats financiers 2018 de la Ville, excluant les éléments extrabudgétaires, indiquent des revenus totaux de 1 520 M$, comparativement à des dépenses totales de 1 479,3 M$. Le budget initial adopté était de 1 460,7 M$.

Les revenus et les dépenses
Les résultats 2018 présentent des revenus de 1 520 M$, supérieurs aux prévisions de 59,3 M$, soit 4,1 % d’écart provenant notamment des éléments suivants :

24,2 M$ :

vente d’actifs municipaux;

11,2 M$ :

droits sur mutations immobilières;

9,3 M$ :

revenus additionnels d’intérêts sur placements;

8,6 M$ :

revenus non récurrents, dont la contribution volontaire;

3,2 M$ :

taxes et compensations tenant lieu de taxes.

Les dépenses de fonctionnement sont inférieures aux prévisions de 9,2 M$, auxquelles s’ajoutent des dépenses additionnelles de 27,8 M$, principalement attribuables aux provisions pour indemnités, portant le total des dépenses à 1 479,3 M$. L’écart budgétaire global de 18,6 M$ (défavorable) provient entre autres des éléments suivants :

9,8 M$ :

(défavorable) : déneigement;

4,5 M$ :

(favorable) : développement économique, touristique et événementiel;

4,4 M$ :

(favorable) : aqueduc, égout, voirie et traitement des eaux;

6,4 M$ :

(favorable) : administration et autres;

3,7 M$ :

(favorable) : service de la dette;

   27,8 M$ :

(défavorable) : autres frais, principalement attribuables à l’ajustement annuel de la provision pour indemnités, incluant notamment le litige lié au recours judiciaire sur le partage des quotes-parts d'agglomération.

Dépenses supplémentaires pour le déneigement en 2018
En raison des conditions météo exceptionnelles, du volume de neige traité, du carburant supplémentaire pour les équipements, de l’achat d’abrasifs et sels de déglaçage, le déneigement a généré des coûts supplémentaires de 9,8 M$. Le recours à la réserve financière pour le déneigement n’a pas été nécessaire pour cette dépense supplémentaire.

Dette nette
En conformité avec l’évolution prévue au cadre financier, la dette nette poursuit sa diminution et atteint 1 580,8 M$, soit une baisse de 11,5 M$ par rapport à 2017. Rappelons que la dette nette est en baisse de 89,7 M$ depuis 2016.

Rémunération et effectif
La rémunération globale pour 2018 atteint 546,4 M$ et présente un écart favorable de 9,7 M$ avec les prévisions budgétaires. Elle représente 36,9 % des dépenses de fonctionnement avant les éléments extrabudgétaires, alors qu’en 2017 ce taux était de 39,7 %. La rémunération, excluant les charges de l’employeur, n’a augmenté que de 4,2 M$ en 2018, soit 1,1 % par rapport à l’année précédente.

L’effectif comprend l’ensemble des personnes au service de l’organisation, il est exprimé en nombre de personnes/année (p.a.). L’effectif a atteint 4 976 p.a. en 2018, soit un écart favorable de 24,2 p.a. (0,5 %) par rapport aux prévisions budgétaires. L’effectif est relativement constant depuis cinq ans.

Les investissements
En 2018, les sommes investies sur le territoire de la ville ont atteint 391 M$, soit un niveau de réalisation élevé et équivalent à 2017. La Ville continue ainsi d’investir dans les infrastructures et l’amélioration des services aux citoyens. Parmi les principaux investissements, on compte notamment :

67,6 M$ :

pour la réhabilitation et le réaménagement des chaussées et des trottoirs, incluant le programme d’opération massive d’asphaltage;

37,2 M$ :

pour des travaux liés au traitement des eaux;

26,6 M$ :

pour des projets d’amélioration technologique;

24,1 M$ :

pour la réhabilitation de conduites d’aqueduc et d’égouts;

17,7 M$ :

pour la construction et la réfection de centres communautaires (Saint-Roch, Bardy et des Chutes);

14,1 M$ :

pour les travaux du Grand Marché;

10,3 M$ :

pour l’incinérateur afin d’améliorer sa performance;

9,2 M$ :

pour la construction du Centre de glaces et le réaménagement de la Base de plein air de Sainte-Foy;

8,2 M$ :

pour les mesures d’aide en lien avec l’habitation;

4,7 M$ :

pour la mise en œuvre de la vision des déplacements à vélo.

Cadre financier et notation de crédit
Un des éléments majeurs du rapport financier et de la reddition de comptes financière 2018 est le respect des objectifs et des politiques financières présents dans le cadre financier de la Ville. Elles encadrent les pratiques de gestion financière et servent de guide à la prise de décision afin, entre autres, de faire face aux défis financiers croissants, diminuer la pression sur la dette par le paiement comptant d’immobilisations et de sécuriser et contrôler la dette en fonction de paiements accélérés.

En 2011, la stratégie financière de la Ville a résulté en l’obtention de la notation de crédit Aa2 de la firme Moody’s Investors Service. Il s’agit de la même cote que celle attribuée au gouvernement du Québec. La notation de crédit de la Ville a été réaffirmée à Aa2 en 2018, comme chaque année depuis 2011. À ce jour, elle a permis à la Ville d’économiser plus de 13 M$ en intérêts.

La mise à jour de l'opinion de crédit de la Ville publiée par Moody’s Investors Service en octobre 2018 reconnait le travail accompli par la Ville en matière de gouvernance, notamment par le respect de sa gestion financière (cadre financier) et par son contrôle des risques.

Subséquemment au dépôt du rapport financier 2018, le comité exécutif recommandera au conseil municipal :

  • La création d’un excédent de fonctionnement affecté à la reprise et à l’acquisition de terrains pour 25 M$
  • La création d’un excédent de fonctionnement affecté pour le Programme accès famille pour 5 M$

Les détails concernant le rapport financier 2018 et la reddition de comptes financière sont accessibles dans la section À propos, Profil financier, sur le ville.quebec.qc.ca.



Com-204