Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Patrimoine moderne à Québec : appel à contribution

Québec, le 30 mai 2019 – La Ville de Québec procède en ce moment au recensement des bâtiments du patrimoine moderne (1940-1980) sur son territoire. Pour ce faire, elle sollicite la collaboration des citoyens qui souhaitent contribuer à l’exercice à partager des informations à propos des édifices qui pourraient appartenir à cette période.

« En démarrant cette étude sur le patrimoine moderne, la Ville se positionne comme un véritable leader en la matière, puisqu’aucune ville au Québec n’a encore réalisé l’exercice de façon exhaustive sur l’ensemble de son territoire, a déclaré Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable du patrimoine et de l’aménagement du territoire. Cette action traduit un engagement pris dans le cadre de la Vision du patrimoine 2017-2027. »

Identification du patrimoine moderne
La Ville a donné le mandat à la firme Patri-Arch, consultants en patrimoine, de réaliser le préinventaire. Jusqu’en septembre 2019, la firme a pour mission de repérer sur le terrain, de documenter et de dresser la liste la plus exhaustive possible des bâtiments et ensembles issus de la modernité, couvrant la période approximative de 1940 à 1980, qui présentent un intérêt patrimonial pour des raisons techniques, sociales ou esthétiques. Ce projet est réalisé dans le cadre de l’Entente de développement culturel intervenue entre la Ville de Québec et le gouvernement du Québec.

Contribution citoyenne
Les citoyens ou propriétaires qui souhaitent contribuer à cet exercice sont invités à partager des informations, des photos ou des documents d’archives de bâtiments qui pourraient être considérés à l’adresse suivante : patrimoineurbain@ville.quebec.qc.ca .

Le mouvement moderne (1940-1980)
L’architecture du mouvement moderne se définit comme l’architecture novatrice du 20e siècle, en rupture avec la tradition. Elle s’inscrit dans les changements sociaux, politiques et industriels qui sont apparus au cours du siècle. Les influences modernes, venues d’Europe et ensuite des États-Unis, apparaissent au Québec principalement après la Seconde Guerre mondiale. Les nouvelles possibilités techniques, entre autres amenées par la production en série, permettent de construire des bâtiments en utilisant des matériaux tels que l’acier, l'aluminium, le béton et le verre.

Pour en savoir plus sur le mouvement moderne et pour voir des exemples concrets, lisez l’article de blogue Survol de l’architecture moderne à Québec.



Com-19-253