Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Démolition de l’église Saint-Cœur-de-Marie : la Ville suivra les recommandations de la CUCQ

Québec, le 25 juin 2019 – Avec la démolition imminente de l’église Saint-Cœur-de-Marie, la Ville de Québec rappelle qu’elle suivra les recommandations de la Commission d’urbanisme et de conservation de Québec. Ces exigences formulées le 5 juin 2019 dernier sont :

  • La Commission demande de procéder à un relevé détaillé des façades du bâtiment avant d’entreprendre la démolition. À cette fin, la Commission informait le promoteur qu’elle exigera la reconstruction à l’identique de la portion avant du bâtiment, tel que les intentions illustrées dans le document pour approbation préliminaire préparé par Quanta Architecture et daté du 12 janvier 2016 (demande 20150902-042). Afin d’être en mesure de remplir cette exigence, la Commission recommande de procéder plutôt à une déconstruction afin de permettre la possible réutilisation de composantes dans un futur projet. À titre d’exemple, sans être exhaustive, la Commission suggère de conserver des pierres de revêtement et des ouvrages de ferblanterie. Enfin, elle informe le promoteur qu’elle aura de très hautes attentes quant aux qualités architecturales et urbaines d’un futur projet.
  • Dans l’attente des travaux de construction sur le site, le terrain devra être nettoyé des débris de démolition et nivelé. Si aucun projet de développement n’est mis de l’avant dans un délai de 12 mois, le terrain devra être engazonné et une clôture devra être mise en place au périmètre du site. Compte tenu du milieu environnant, la Commission demande la mise en place d’une clôture ornementale en métal. Celle-ci devra être préalablement validée auprès de la Commission.
  • Une attention particulière devra être portée aux murs mitoyens avec les voisins limitrophes afin d’éviter leur détérioration. Au besoin, avec l’accord des propriétaires voisins, une demande à cet égard devra être enregistrée afin de mettre en place un revêtement sur les murs qui seront laissés à nu par la démolition de l’église.
  • Les arbres existants sur le site devront être conservés. Les mesures de protection nécessaires devront être mises en œuvre afin d’assurer leur survie à long terme.
  • Enfin, il a été recommandé au requérant d’attendre l’avis du ministère de la Culture et des Communications du gouvernement du Québec avant de poursuivre ses démarches dans ce dossier.

La Commission d'urbanisme et de conservation de Québec a le mandat de contrôler l'implantation et l'architecture des constructions, l'aménagement des terrains et les travaux qui y sont reliés lorsqu'ils sont effectués sur la propriété dans certains secteurs de la ville.

Les membres de la Commission prennent leur décision en fonction des objectifs et des critères de conservation et de mise en valeur architecturale édictées par règlement.

« Nous nous sommes engagés à conserver huit églises à valeur patrimoniale exceptionnelle dans la foulée du dépôt du rapport du groupe de travail sur la préservation du patrimoine culturel à caractère religieux, a rappelé le maire de Québec, M. Régis Labeaume. Le diocèse de Québec et les fabriques doivent faire partie de la solution pour toutes les autres églises considérant qu’elles leur appartiennent. Ils ne doivent pas répéter le geste ayant conduit à la démolition de l’église Saint-Cœur-de-Marie, soit de vendre sans avoir de plan de développement ou d’intégration déposé par les futurs acquéreurs. Les citoyens de Québec ne peuvent être responsables de l’avenir de toutes les églises du territoire. C’est financièrement impossible. De plus, je souligne que nous sommes toujours en attente de la création de la Fiducie recommandée par le groupe. »

Églises de valeur patrimoniale exceptionnelle
Rappelons que la Ville de Québec et le ministère de la Culture et des Communications, dans le cadre de l'Entente de développement culturel, ont prévu investir 3 millions $ pour mettre sur pied la Mesure d’aide financière pour les églises de valeur patrimoniale exceptionnelle. L’argent disponible* pour l’année financière 2018 a été attribué comme suit :

  • 377 353 $ à la Basilique-Cathédrale Notre-Dame de Québec
  • 108 883 $ à la Cathédrale Holy Trinity
  • 180 000 $ à l’église de Saint-Jean-Baptiste
  • 37 500 $ à l’église de Saint-Charles-Borromée
  • 584 907 $ à l’église de La Nativité de Notre-Dame de Beauport
  • 725 835 $ à l’église de Saint-Roch
  • 627 942 $ à l’église de Saint-Sauveur (subvention versée en 2017)
  • 33 250 $ à l’église de Saint-Charles-de-Limoilou

Enfin, un montant de 200 000 $ a été réservé pour la mise sur pied de la Fiducie.

Pour en savoir plus, les citoyens peuvent consulter le rapport du groupe de travail.

Annexe : Document de règlement signé, incluant l’avis de la CUCQ

* Les données proviennent du rapport du groupe de travail.



Com-19-307