Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Matières résiduelles : nouveaux critères pour les fournisseurs et reprise partielle de la collecte en régie

Québec, le 2 juillet 2019 – La Ville de Québec annonce l’ajout de critères qualitatifs aux appels d’offres concernant la collecte des matières résiduelles et confirme la reprise partielle de la collecte en régie pour l’arrondissement de Beauport à partir de juin 2020.

« La Ville analyse depuis déjà plusieurs mois différents moyens d’améliorer la collecte considérant la défaillance d’un fournisseur. La solution d’ajouter des critères qualitatifs aux appels d’offres assure la Ville d’octroyer des contrats à des fournisseurs en mesure d’offrir le service de collecte, a déclaré M. Rémy Normand, vice-président du comité exécutif responsable des approvisionnements et président de l’arrondissement Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge. En reprenant partiellement la collecte à l’interne, la Ville sera plus agile en cas de manquement d’un fournisseur. »

Dans les faits, deux contrats de collecte pour les arrondissements de Charlesbourg et de Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge ont été analysés selon les nouveaux critères qualitatifs. Ces critères tiennent compte, entre autres, de la capacité du fournisseur à :

  • Fournir un nombre de camions minimum et des camions de remplacement en cas de bris;
  • Garantir la disponibilité de ressources pour la gestion du contrat;
  • Démontrer son expertise;
  • Présenter des réalisations de contrats d’envergure comparable;
  • Démontrer qu’il a l’expérience et la disponibilité des ressources tant administratives qu’opérationnelles.

Reprise partielle de la collecte en régie
Outre l’ajout de critères qualitatifs aux appels d’offres, la Ville de Québec prend en charge une partie de la collecte à l’interne. La Ville investit ainsi pour réduire le risque face à des fournisseurs défaillants, offrir des services de qualité et s’adapter à un environnement en continuel changement.

« En collaboration avec le Syndicat des employés manuels de la Ville de Québec, la collecte partielle en régie sera implantée à partir de juin 2020. Cette action fait suite à la réflexion amorcée il y a plus d’un an qui s’imposait en raison de l’évolution de l’environnement économique, a renchéri Mme Suzanne Verreault, membre du comité exécutif responsable de l’environnement et de la gestion des matières résiduelles. Le taux de chômage dans la région a considérablement baissé provoquant une pénurie de main-d’œuvre dans tous les secteurs, dans l’industrie des fournisseurs comme ailleurs. »

Le projet prévoit une équipe de onze chauffeurs. Ils effectueront la collecte des matières résiduelles dans toutes les rues de l’arrondissement de Beauport. Ils pourront aussi être requis pour la collecte des corbeilles de rues, la gestion des bacs de matières résiduelles pendant les événements et la suppléance en cas de problème chez un fournisseur.

« Le syndicat des employés manuels de la Ville de Québec se réjouit du retour de la collecte des matières résiduelles dans l’offre de services municipaux, a déclaré le président du syndicat, M. Alain Bourrassa. Nous sommes prêts à collaborer efficacement à l’intégration de la collecte dans nos activités afin de bien desservir la population de Québec. »

Un contrat de location de camions pour effectuer la collecte partielle en régie dans l’arrondissement de Beauport est aussi octroyé à un fournisseur externe. Huit camions à chargement latéral seront ainsi disponibles en tout temps. Deux camions à chargement arrière s’ajouteront en complément, si nécessaire. Le fournisseur sera responsable de l’entretien et de la maintenance des véhicules. 

À ces deux actions majeures s’ajoute l’acquisition, déjà réalisée en avril, d’un logiciel de gestion des clientèles et de suivi des opérations de collecte pour obtenir un meilleur portrait de ce qui se passe chaque jour sur le terrain. La révision du mode de gestion de traitement des plaintes viendra également appuyer la prestation de service aux citoyens.

L’ensemble de ces actions rejoignent les recommandations du rapport du vérificateur général pour assurer la prestation de service aux citoyens en cas de défaillance d’un fournisseur.

Rappelons que la Ville de Québec, avec sa Vision 2018-2028 pour une saine gestion des matières résiduelles, s’est fixée un objectif ambitieux de valoriser 82 % des matières générées sur son territoire d’ici 2028. 



Com-19-319