Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Projet de zone d’innovation du Littoral Est : une occasion unique de requalification

Québec, le 22 novembre 2019 – La Ville de Québec a présenté aujourd’hui l’état d’avancement de son novateur projet de zone d’innovation du Littoral Est. Cette annonce a été faite par le maire de Québec, M. Régis Labeaume, en présence de la vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la Capitale-Nationale, Mme Geneviève Guilbault, et de la vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation pour l’Université Laval, Mme Eugénie Brouillet.

Rappelons que la Ville annonçait en février dernier sa volonté de déposer un projet de nouvelle zone d’innovation et de redéveloppement en bordure du fleuve, entre les quartiers Maizerets et du Vieux-Moulin. La Ville estimait qu’à terme, le potentiel lié à la revitalisation de ce secteur serait de 750 000 m2 comprenant de vastes terrains dévitalisés et contaminés permettant d’accueillir plus de 15 000 emplois de haute qualité. Ce projet s’inscrit dans une volonté de créer, en partenariat avec les entreprises et les institutions d’enseignement, une nouvelle zone d’innovation technologique ayant pour principaux axes la santé durable, le transport intelligent et les technologies propres.

« Au-delà d’une occasion unique de requalification environnementale et économique du secteur, ce projet de zone d’innovation favoriserait l’émergence d’un milieu de vie branché, diversifié, inclusif et sécuritaire, a déclaré M. Régis Labeaume, maire de Québec. Arrimant avec succès le développement social, économique et urbain, le projet de zone d’innovation du Littoral Est offrirait un quartier renouvelé comprenant des parcs et des espaces verts et réunissant un réseau dynamique de centres de recherche, d’incubateurs, d’accélérateurs d’innovation, d'entreprises et de services. »

« Les terrains qui seront remis en valeur grâce à cette opération de décontamination permettront de rapprocher des activités de recherche, d’innovation et d’entrepreneuriat dans des quartiers où les espaces verts, l’industriel, le savoir, le commercial et le résidentiel se côtoient, le tout en misant sur le transport intermodal. C’était au centre de la vision de notre premier ministre, M. François Legault, quand il a écrit un livre sur le Projet Saint-Laurent et exprimé sa volonté de voir la vallée du Saint-Laurent devenir une vallée de l’innovation », a souligné Mme Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité publique et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

Avancement du projet
À ce jour, la Ville de Québec a identifié les terrains susceptibles d’être réhabilités à court terme, en priorisant, dans une première phase, les propriétés municipales d’une superficie totale de 134 000 m2. Les analyses de caractérisation des sols sont déjà complétées pour les terrains de la phase 1 et les plans de réhabilitation en préparation pour dépôt au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour l’obtention de certificats d’autorisation, alors que des appels d’offres pour effectuer les premiers travaux de décontamination sont lancés.

La Ville de Québec prévoit investir environ 52 M$ dans la décontamination et la mise à niveau pour cette première phase, et ce, selon un échéancier prévisionnel se terminant au printemps 2021. Des offres d’achat pour deux propriétés d’une superficie de 10 000 m2 ont également été approuvées et une troisième entente est en négociation. Parallèlement à ces travaux, la Ville de Québec travaille en étroite collaboration avec les principaux acteurs économiques et institutionnels pour élaborer une stratégie de promotion du projet de zone d’innovation du Littoral Est dans le but d’accueillir ses premières entreprises dès 2021.

Les prochaines étapes
Dans un premier temps et conformément à l’entente qui la lie au gouvernement du Québec à la suite de l’octroi d'une somme de 50 M$ pour la décontamination et la réhabilitation de terrains, la Ville élabore une vision de développement et une planification stratégique pour l’éventuelle zone d’innovation du Littoral Est. 

Dans un deuxième temps, la Ville réalisera les actions suivantes :

  • Déployer la stratégie d’acquisition d’immeubles par analyse d’occasions (phase 2) – Moyen à long terme
  • Mettre en place la stratégie de caractérisation et d’attraction d’entreprises, selon les créneaux ciblés (investissements privés, publics, locaux et étrangers)
  • Finaliser la démarche de présentation du projet de zone d’innovation auprès du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec
  • Se doter d’un plan directeur de développement et d’aménagement
  • Élaborer une stratégie de promotion de la zone d’innovation
  • Favoriser la participation citoyenne et l’acceptabilité sociale du projet

Un partenariat avec le milieu
S’inspirant des meilleures pratiques en matière de développement durable, le projet de zone d’innovation se ferait avec la participation de la Coalition Force 4.0, un regroupement de leaders et d’organisations de la Capitale-Nationale soutenant l’innovation et favorisant le développement social, industriel, technologique et numérique pour répondre aux défis sociétaux.

« La participation d’institutions du savoir est l’un des ingrédients clés du succès des zones d’innovation à travers le monde. C’est pourquoi l’Université Laval est très fière de mettre à contribution son expertise de pointe et la force de ses partenariats avec le milieu pour faire de cette zone d’innovation de la Ville de Québec un modèle de développement durable », a mentionné Mme Eugénie Brouillet, vice-rectrice à la recherche, à la création et à l’innovation pour l’Université Laval.

Les membres de la Coalition Force 4.0 sont :

  • CEFRIO
  • Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ)
  • Chambre de commerce et d’industrie de Québec (CCIQ)
  • IDE/Mallette
  • Institut national d’optique (INO)
  • Institut national de recherche scientifique (INRS)
  • Institut de recherche en développement et agroenvironnement (IRDA)
  • Québec International
  • TÉLUQ
  • Umanx
  • Université Laval

À l’hiver 2020, une vision commune entre la Ville et le gouvernement du Québec sera déposée afin d’encadrer et de baliser la réalisation de ce vaste projet.

Annexe : Présentation de l’état d’avancement du projet de zone d’innovation du Littoral Est



Com-19-511