Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Dialogue, transparence et proximité : début des activités des comités de bon voisinage

Québec, le 29 janvier 2020 – La Ville de Québec annonce la mise en place des comités de bon voisinage qui accompagneront la réalisation du projet de réseau structurant de transport en commun (RSTC). Quatre premiers comités débuteront leurs activités de relations communautaires dans les prochaines semaines et se pencheront sur les abords du tracé du futur tramway, dans les secteurs suivants :                                              
                                                                                                                                              

Secteur   Date de la séance     Lieu
Laurier–René-Lévesque Ouest Mardi 18 février 2020, 19 h Centre communautaire Noël-Brûlart
1229, avenue du Chanoine-Morel
Limoilou–Charlesbourg  Jeudi 20 février 2020, 19 h Centre communautaire Jean-Guy Drolet
16, rue Royal-Roussillon
Colline Parlementaire–centre-ville Lundi 24 février 2020, 19 h Club social Victoria
170, rue Cardinal-Maurice-Roy
Sainte-Foy Ouest Jeudi 27 février 2020, 19 h Édifice Andrée-P.-Boucher
1130, route de l'Église
 
Véritables lieux d’échanges, ces comités favoriseront le dialogue avec la population et permettront de partager de manière proactive l’ensemble de l’information relative au projet et aux travaux complétés, en cours et à venir.

« Nous voulons maintenir la qualité de vie si importante à Québec en réduisant l’impact des travaux durant la réalisation du réseau structurant, a précisé M. Rémy Normand, vice-président du comité exécutif responsable des transports et de la mobilité durable. Les comités ont un rôle important à jouer pour répondre aux préoccupations des citoyens, des commerçants et des organismes du milieu. Ils constituent une occasion d’échanger avec ouverture et transparence quant aux impacts anticipés et aux mesures d’atténuation ciblées. »

Des comités ouverts et représentatifs du milieu
Chaque comité sera composé de 10 à 20 membres, soit :

  • Un représentant du Bureau de projet du RSTC;
  • Une dizaine de membres issus de la communauté;
  • Trois à six membres partenaires collaborant à la bonne exécution du projet :
    •  Un vice-président du comité exécutif;
    • Les conseillers municipaux des districts électoraux du secteur;
    • Un représentant du consortium (lorsqu’il aura été choisi).

Les membres de la communauté ont été choisis selon divers critères et catégories de représentations. Ainsi, les membres sélectionnés représentent un conseil de quartier, une communauté d’affaires, un organisme communautaire ou de loisirs, ou sont résidant ou propriétaire d’un bâtiment limitrophe au tracé du tramway. Un autre critère a consisté à rechercher un équilibre intergénérationnel et des genres et à assurer une représentativité des secteurs géographiques couverts par chaque comité de bon voisinage.

Fonctionnement : une responsabilité partagée
« Les comités de bon voisinage constitueront un forum d’échanges favorisant le dialogue constructif, a mentionné Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire. Les membres participants auront un rôle actif à jouer en favorisant la circulation de l’information auprès des citoyens, commerçants et organismes communautaires de leur milieu. De même, ils auront pour mandat de rapporter les préoccupations et les questions de ces derniers. »

Le nombre annuel de rencontres sera dicté par l’avancement du projet et les besoins spécifiques. Les rencontres se tiendront en soirée et seront ouvertes au public qui bénéficiera, comme les membres, d’une période de questions exclusive. Les médias pourront assister, mais poseront leurs questions, s’il y a lieu, à la fin de la réunion.

Les comités de bon voisinage au cœur d’une vaste stratégie d’information
Les comités de bon voisinage constituent l’une des stratégies visant à tenir la population de Québec informée sur le projet de RSTC. À terme, sept comités de bon voisinage verront le jour pour l’ensemble du réseau. Après le démarrage des quatre premiers comités, une tournée d’information et d’échanges sera réalisée à l’intention des citoyens desservis par une ou des composantes autres que le tramway ou le trambus (réseau d’autobus du RTC bonifié, infrastructures dédiées et Parc-O-Bus ajoutés). Aussi, des rencontres se tiendront en 2020 dans plusieurs villes voisines.
Pour en savoir plus sur le mandat et le fonctionnement des comités de bon voisinage, leur composition et les critères de sélection ou pour toute l’information sur le projet de RSTC, les citoyens sont invités à consulter le reseaustructurant.info.

À propos du réseau structurant de transport en commun
Après des années de consultation et d’études, la Ville de Québec s’apprête à mettre en œuvre le plus important projet de transport en commun de son histoire. Fonctionnel dès 2026, le réseau structurant de transport en commun améliorera la qualité de vie des citoyens, favorisera une meilleure fluidité de la circulation et assurera une cohabitation harmonieuse entre l’ensemble des usagers de la route.

Constitué de quatre composantes – le tramway, le trambus, les infrastructures dédiées au transport en commun et le Métrobus – le réseau sera propulsé majoritairement par l’électricité et digne d’une capitale du 21e siècle, positionnant Québec comme l’une des villes les plus attrayantes au pays. Propre, efficient, fiable, invitant et confortable, le réseau se connectera à l’ensemble des parcours existants afin d’assurer une couverture maximale sur le territoire.



Com-20-033