COVID-19 - Suivez l'état de situation concernant les services municipaux et les consignes aux citoyens. Plus d'informations

Fermer

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Réseau structurant de transport en commun : la Ville multipliera les rencontres citoyennes

Québec, le 13 février 2020 – La Ville de Québec répondra à des préoccupations locales soulevées par des citoyens et des commerçants sur l’implantation du tramway dans leur secteur et ainsi, ajoutera des activités de relations communautaires de très grande proximité avant la tenue des rencontres des comités de bon voisinage. Ce faisant, la Ville reporte de quelques semaines les dates des premières séances publiques de ces comités de bon voisinage. Ceci vient répondre aux préoccupations formulées par la population quant à la difficulté d’aborder des enjeux très spécifiques dans une instance couvrant un territoire plus large, soit les secteurs des comités de bon voisinage : Sainte-Foy Ouest, Laurier–René-Lévesque Ouest, Colline Parlementaire–centre-ville et Limoilou–Charlesbourg.

« Nous voulons faire les choses dans le bon ordre. Nous avons reçu des demandes de rencontres sur le terrain et nous voulons donner suite à un certain nombre d’entre elles, a précisé M. Rémy Normand, vice-président du comité exécutif. Dans le contexte d’un projet d’une telle envergure, il est nécessaire pour nous de multiplier les points de contact avec la population pour rejoindre différents groupes. Les activités de relations communautaires sont diversifiées, à l’image des besoins et des réalités rencontrées dans les quartiers. Nous souhaitons être agiles et offrir aux citoyens un accompagnement au plus près de leurs préoccupations. Cela implique pour les élus et les responsables du projet d’aller s’asseoir avec les citoyens pour leur fournir une information précise et propre à leur situation ».

Bien entendu, le besoin d’information générale demeure. « La Ville est prête à fournir de l’information sur plusieurs plans. Le comité de bon voisinage demeure le lieu central de participation, l’instance où toute la population est conviée pour en savoir plus sur l’avancement du projet de réseau structurant de transport en commun et partager ses préoccupations avec les responsables du projet », a ajouté Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif.

Rappelons que les comités de bon voisinage consistent en des rencontres publiques pour favoriser le dialogue avec la population et partager de manière proactive l’ensemble de l’information relative au projet et aux travaux complétés, en cours et à venir. Chaque comité est composé de 10 à 20 membres qui ont un rôle actif à jouer en favorisant la circulation de l’information et en rapportant les préoccupations et les questions des citoyens, commerçants et organismes communautaires de leur milieu. Les nouveaux membres, dont l’identité sera dévoilée lors des premières rencontres des comités, seront rencontrés pour s’approprier leur rôle et suivre l’évolution des activités de relations communautaires en amont des premières séances des comités de bon voisinage.

Voici les nouvelles dates des rencontres des comités de bon voisinage :

Secteur

Date de la séance

Lieu

Colline Parlementaire–centre-ville

Jeudi 16 avril, 19 h

Club social Victoria

170, rue Cardinal-Maurice-Roy

Laurier–René-Lévesque Ouest

Jeudi 23 avril, 19 h

Édifice Andrée-P.-Boucher, 1130, route de l'Église

Sainte-Foy Ouest

Lundi 27 avril, 19 h

Édifice Andrée-P.-Boucher, 1130, route de l'Église

Limoilou–Charlesbourg

Mercredi 29 avril, 19 h

Lieu à confirmer

Pour en savoir plus sur le mandat et le fonctionnement des comités de bon voisinage, leur composition et les critères de sélection ou pour toute l’information sur le projet de RSTC, les citoyens sont invités à consulter le reseaustructurant.info.

À propos du réseau structurant de transport en commun
Après des années de consultation et d’études, la Ville de Québec s’apprête à mettre en œuvre le plus important projet de transport en commun de son histoire. Fonctionnel dès 2026, le réseau structurant de transport en commun améliorera la qualité de vie des citoyens, favorisera une meilleure fluidité de la circulation et assurera une cohabitation harmonieuse entre l’ensemble des usagers de la route.

Constitué de quatre composantes – le tramway, le trambus, les infrastructures dédiées au transport en commun et le Métrobus – le réseau sera propulsé majoritairement par l’électricité et digne d’une capitale du 21e siècle, positionnant Québec comme l’une des villes les plus attrayantes au pays. Propre, efficient, fiable, invitant et confortable, le réseau se connectera à l’ensemble des parcours existants afin d’assurer une couverture maximale sur le territoire.



Com-2020-069