Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Réseau structurant de transport en commun : des expertises pointues au service de l’insertion souterraine du tramway

Québec, le 19 juin 2020 — La Ville de Québec a présenté aujourd’hui la conception souterraine du tramway. Ouvrages d’importance dans le cadre du réseau structurant de transport en commun, le tunnel et les stations souterraines ont bénéficié de l’apport d’expertises pointues dans les derniers mois. Ce travail rigoureux a permis d’optimiser le tracé de façon à réduire les impacts sur le milieu, à assurer la performance du tramway et à favoriser une correspondance efficace du transport en commun dans son ensemble. D’une longueur de 2,6 kilomètres, le tunnel reliera le jardin Jean-Paul-L’Allier à l’avenue des Érables dans le quartier Montcalm. 

La Ville a annoncé du même coup la relocalisation de la station D’Youville vers l’avenue Honoré-Mercier et la fusion des stations initialement prévues à proximité du Centre des congrès et du Grand Théâtre de Québec. Sous le nom de Colline Parlementaire, cette nouvelle station sera localisée dans le quadrilatère de l’édifice Marie-Guyart. La station Cartier, quant à elle, demeure à l’intersection du boulevard René-Lévesque et de l’avenue Cartier. 

 « La colline Parlementaire est un lieu d’importance pour la ville de Québec et pour toute la province. Les concepts dévoilés aujourd’hui démontrent un souci d’insérer le tramway de façon cohérente dans le milieu, se réjouit M. Régis Labeaume, maire de Québec. Le réseau que nous déployons sera rapide, fiable et efficient et accentuera l’attractivité du transport en commun dans notre centre-ville. Ce mode est déjà utilisé pour le quart des déplacements destinés au secteur et j’ai la conviction que le tramway et les stations confortables et spacieuses qui verront le jour augmenteront cette tendance. »

L’aménagement des stations souterraines dévoilé
Création de bâtiments lumineux et accueillants, intégration d’œuvres d’art et ajout d’alignement d’arbres et d’espaces verts sont au cœur de l’insertion du tramway dans la colline Parlementaire. Ces infrastructures nouvelles dans le paysage urbain seront intégrées en harmonie avec le milieu environnant. Les stations D’Youville et Colline Parlementaire renforceront les aménagements en place sur les axes Honoré-Mercier et René-Lévesque. La station Cartier, quant à elle, s’insérera au cœur de l’axe commercial du même nom et mettra en valeur le caractère d’espace public de cette intersection. 

L’insertion de la station D’Youville à même l’avenue Honoré-Mercier favorisera une correspondance optimale pour les autobus en provenance de l’autoroute Dufferin-Montmorency. À la limite du quartier Saint-Jean-Baptiste et du Vieux-Québec, cette station offrira également une connexion directe avec l’axe commercial de la rue Saint-Jean et desservira les complexes culturels du Capitole, du Palais Montcalm et du Diamant, notamment. De plus, cette nouvelle localisation réduit les impacts liés à la construction d’un édicule d’accès initialement prévu sur le site historique de la Place D’Youville. 

Le tracé souterrain optimisé avait pour effet de rapprocher les stations D’Youville et Centre des congrès. Les études géotechniques réalisées dans les derniers mois ont également révélé une qualité de sol moins propice à l’intégration d’une station souterraine sur le site initial situé entre les rues des Parlementaires et Louis-Alexandre-Taschereau. Cette situation entraînait des coûts de construction importants. La création de la station Colline Parlementaire répond ainsi aux enjeux soulevés. Elle offrira une desserte directe aux travailleurs se destinant aux différents immeubles de bureaux du secteur tout en maintenant un accès similaire au tramway, dans un rayon de dix minutes de marche, pour les résidants.

Un scénario alternatif pour la station Cartier
Finalement, la station Cartier sera intégrée sur un terrain hébergeant une station-service fermée récemment. Le projet prévoit l’intégration d’un espace vert offrant une perspective en continuité avec la place Richard-Garneau inaugurée en 2016. De plus, l’aménagement de la station reflétera la vocation culturelle du quartier Montcalm, le quartier des arts.

Prévue en souterrain, cette dernière pourrait également être aménagée en surface de manière à profiter du potentiel urbanistique du secteur et à maintenir la cible budgétaire du projet. Un scénario proposant une sortie du tunnel à l’intersection de l’avenue Turnbull sera ajouté à l’Appel de propositions qui sera lancé à la fin de l’été. Les consortiums s’étant qualifiés à l’étape précédente seront ainsi invités à travailler deux propositions pour le tunnel, un scénario dont l’accès serait situé dans le secteur de l’avenue des Érables et un autre, dans le secteur de l’avenue Turnbull. 

« Dans sa portion souterraine, le tramway offrira des infrastructures de qualité aux résidants, aux travailleurs et aux touristes qui affluent quotidiennement vers le centre-ville. Le transport en commun dans le secteur a atteint un point de saturation alors que les autobus se congestionnent entre eux sur leurs voies réservées, précise M. Rémy Normand, vice-président du comité exécutif responsable de la mobilité durable. Actuellement, les véhicules de type articulé peinent à répondre à la demande. Le réseau structurant améliorera l’offre de transport en commun, augmentera la capacité de déplacer plus de clients et présentera un confort accru, constituant ainsi une option attrayante de déplacement sur le territoire de l’agglomération. »

Des précisions à venir sur la construction 
La méthode retenue pour l’excavation du tunnel sera connue ultérieurement lorsque le consortium responsable de la conception détaillée et de la construction du tramway aura été choisi. En effet, ce dernier identifiera les techniques les plus appropriées pour répondre à ses critères de conception, son échéancier de construction et son budget. La Ville veillera à communiquer avec les résidants du secteur à chaque étape afin de bien les informer sur les travaux, les points de vigilance et les mesures d’atténuation déployées.

À propos du réseau structurant de transport en commun
Après des années de consultation et d’études, la Ville de Québec s’apprête à mettre en œuvre le plus important projet de transport en commun de son histoire. Fonctionnel dès 2026, le réseau structurant de transport en commun améliorera la qualité de vie des citoyens, favorisera une meilleure fluidité de la circulation et assurera une cohabitation harmonieuse entre l’ensemble des usagers de la route. 
Constitué de quatre composantes – le tramway, le trambus, les infrastructures dédiées au transport en commun et le Métrobus – le réseau sera propulsé majoritairement par l’électricité. Digne d’une capitale du 21e siècle, il positionnera Québec comme l’une des villes les plus attrayantes au pays. Propre, efficient, fiable, invitant et confortable, le réseau se connectera à l’ensemble des parcours existants afin d’assurer une couverture maximale sur le territoire. 

La réalisation de ce projet de 3,3 milliards de dollars contribuera à la vitalité économique de la région par la création de 18 970 emplois.
Pour toute l’information sur le projet, les citoyens sont invités à consulter le reseaustructurant.info.

Annexe : 243-COM-a.pdf

Com-20-243