Passer au contenu principal

En raison de travaux de maintenance, le site Internet et les différents outils Web de la Ville seront non fonctionnels le 25 octobre 2020. Nous sommes désolés pour les inconvénients.

Fermer

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

L’innovation et le transport au cœur des priorités régionales pour la relance économique

Québec, le 31 août 2020 La Ville de Québec, l’Université Laval, le Port de Québec et la Chambre de commerce et d’industrie de Québec ont dévoilé aujourd’hui en conférence de presse les projets qu’ils souhaitent prioriser pour activer la relance économique de la région.

La Zone d’innovation Littoral Est, le réseau structurant de transport en commun et le terminal de conteneurs en eau profonde du Port de Québec (projet Laurentia) sont les trois projets que les partenaires souhaitent mettre de l’avant pour relancer l’économie de la région, ébranlée par la pandémie de la COVID-19.

« Avec la crise sanitaire que nous vivons et les impacts sur notre économie, il est plus important que jamais que la région de Québec se mobilise pour assurer son avenir avec des projets majeurs, a déclaré le maire de Québec, M. Régis Labeaume.  Aujourd'hui, Québec et ses principaux acteurs économiques et institutionnels parlent d'une seule voix et sont solidaires afin que les deux paliers de gouvernement priorisent les projets de la Zone d'innovation Littoral Est, du réseau structurant de transport en commun et du terminal de conteneurs en eau profonde Laurentia du Port de Québec. En misant sur l'innovation, le redéveloppement de tout un secteur de la Ville, la création d’emplois et le transport en commun pour notre relance, cela sera déterminant pour les générations futures. »

« À titre de partenaire de nombreux projets de développement de la grande région de Québec, l’Université Laval est prête à collaborer avec agilité pour les faire avancer, souligne la rectrice de l’Université Laval, Mme Sophie D’Amours. Souvenons-nous que l’éducation et la recherche scientifique sont des clés importantes d’une relance socio-économique réussie. »

« Comme la majorité des grandes villes du monde qui font envie, nous avons aussi cette chance d’être une ville portuaire. Laurentia est un équipement stratégique qui continuera de perpétuer la vocation maritime de Québec, a déclaré M. Mario Girard, président-directeur général du Port de Québec. C’est sur cette vocation que s’est construite notre ville et nous sommes convaincus qu’elle constitue également un fondement important de son avenir et de celui de tout le Québec. »

« Plus que jamais, les acteurs du milieu économique avec les différents paliers de gouvernement et avec les entreprises de Québec, nous devons collaborer tous ensemble afin de continuer de voir grand et nous donner les moyens de nos ambitions. Québec regorge d’entrepreneurs talentueux et ambitieux qui se sont retroussés les manches depuis le mois de mars dernier et qui se sont adaptés à ces circonstances particulières, a déclaré M. Steeve Lavoie, président et chef de la direction de la Chambre de commerce et d’industrie de Québec. Encourageons et propulsons l’économie d’ici. Soyons unis et démontrons la région forte que l’on nous reconnait. »

Zone d’innovation Littoral Est : le projet officiellement déposé
En février 2019, la Ville annonçait sa volonté de déposer un projet de nouvelle zone d’innovation et de redéveloppement en bordure du fleuve, entre les quartiers Maizerets et du Vieux-Moulin. Avec la collaboration de la Coalition Force 4.0 et Québec International, le projet a officiellement été remis au Ministère de l’Économie et de l’Innovation en juin dernier.

Rappelons qu’en 2035, la Zone d’innovation Littoral Est sera un carrefour de classe mondiale, regroupant des entreprises, des centres de recherches et des institutions œuvrant principalement dans quatre secteurs économiques présentant des profils de croissance importants :

  • Mobilité – Logistique intelligente du transport
  • Santé durable, incluant les technologies sanitaires (santech)
  • Technologies propres urbaines
  • Milieu de vie connecté

L’Université Laval, membre de la coalition Force 4.0, est un partenaire majeur du projet. Le pôle en logistique du transport, qui sera relié au projet Laurentia du Port de Québec, et la proximité du centre de recherche CERVO et du nouveau complexe hospitalier en construction sur le site de l’Hôpital l’Enfant-Jésus contribueront à la force attractive de la Zone d’innovation Littoral Est.

La Ville estime que le potentiel lié à la revitalisation de ce secteur serait de 600 000 m2 comprenant de vastes terrains dévitalisés et contaminés permettant d’accueillir plus de 15 000 emplois de haute qualité. Au total, c’est 15 terrains (375 000 m2) qui seront viabilisés pour les rendre disponibles au développement du secteur, nécessitant des investissements de 109 M$ de la Ville de Québec. À terme, le développement de la Zone d’innovation Littoral Est représente des investissements publics et privés de 9,7 G$ menant à une valeur foncière avoisinant les 12,5 G$ en 2035.

À l’automne 2020, les citoyens seront invités à participer à une démarche consultative pour aider la Ville à élaborer une vision claire pour l’aménagement du secteur. Cette démarche sera l’occasion de présenter en détails le projet aux résidants du secteur.

L’échéancier de viabilisation des terrains, une carte détaillée et un résumé du projet sont disponibles en annexe. Pour en savoir plus sur le projet, les citoyens peuvent consulter la page Zone d’innovation Littoral Est, dans la section Planification et orientations.

Le réseau structurant de transport en commun : impact économique et sociétal majeur pour les générations futures
Autre grand projet majeur pour les générations futures, le réseau structurant de transport en commun aura un impact permanent majeur sur l’économie locale et régionale. Il stimulera l’activité économique et l’emplois à court terme. À plus long terme, il favorisera l’attractivité et la rétention de la main-d’œuvre, en plus de stimuler l’achalandage sur le territoire et la pratique d’activités. Enfin, il augmentera le pouvoir d’achat des ménages et contribuera à la qualité de vie et à l’activité commerciale des quartiers traversés.

Le fait que de nombreux ménages pourront éviter l’achat d’un 2e ou 3e véhicule permettra de libérer des milliers de dollars par année en revenu disponible, ce qui stimulera grandement la consommation. Les grands acteurs économiques et institutionnels de la région de Québec appuient la réalisation du réseau structurant de transport en commun.

Le réseau structurant créera également de nombreux emplois à long terme afin d’en assurer son opération et son entretien. Selon l’Institut de la statistique du Québec, uniquement pour la phase de construction :

  • Près de 19 000 emplois seront créés au Québec dans le cadre du projet, représentant une masse salariale de 1,1 G$ et une moyenne de salaire élevée à 61 200 $ par année.
  • L’impact sur le PIB du Québec du projet s’élève à 2,1 G$
  • Impact économique direct : 1,4 G$
  • Impact économique indirect : 0,7 G$

Une fiche technique détaillée sur l’impact économique du projet de RSTC est disponible en annexe. Pour toute l’information sur le projet, les citoyens sont invités à consulter le reseaustructurant.info.

Le Port de Québec : pilier de l’économie régionale, une vision d’avenir avec le projet Laurentia
Le projet de terminal de conteneurs Laurentia du Port de Québec représente un investissement de 775 millions de dollars qui en fera l’équipement du genre le plus moderne en Amérique, tant par ses caractéristiques techniques qu’environnementales. Fixant un nouveau standard en logistique intermodale sur le fleuve Saint-Laurent, le terminal Laurentia exploitera les installations les plus technologiques en Amérique du Nord. Grâce à ses 15 mètres de profondeur d’eau à marée basse, Laurentia sera le terminal de conteneur en eau profonde situé le plus à l’intérieur des terres en Amérique du Nord et accueillera des grands navires de conteneurs transatlantiques.

L’exploitation ferroviaire du terminal sera hautement automatisée et entièrement intégrée au réseau ferroviaire actuel du CN. Laurentia bénéficiera ainsi d’un accès exceptionnel à près de 75 % des consommateurs en Amérique du nord et permettra des économies substantielles pour les entreprises importatrices et exportatrices. Le terminal Laurentia génèrera 700 millions de dollars en retombées économiques et créera une moyenne de 7000 emplois pendant la construction. Une fois le terminal en fonction, les retombées économiques se chiffrent à 100 millions de dollars par an. De plus, ce projet ambitieux fait entrer le port de Québec dans un écosystème international sélect qui viendra appuyer et contribuer à la vision de la Zone du Littoral Est et il offrira des opportunités exceptionnelles pour les entreprises qui auront des technologies novatrices à proposer à l’industrie maritime mondiale. Laurentia sera un atout considérable pour les entreprises de Québec et de l’Est et générera des retombées majeures pour tout le Québec et le Canada.

Une fiche technique détaillée sur le projet Laurentia du Port de Québec est disponible en annexe.

Annexes :

1-     Fiche descriptive – Zone d’innovation Littoral Est

2-     Échéancier de viabilisation des terrains – Zone d’innovation Littoral Est

3-     Carte – Zone d’innovation Littoral Est

4-     Fiche impacts économiques – RSTC

5-     Fiche sur le projet Laurentia – Port de Québec



Com-299