Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Les améliorations à l’incinérateur donnent d’excellents résultats

Québec, le 5 octobre 2020 – La Ville de Québec informe la population que la dernière campagne d’échantillonnage à l’incinérateur, réalisée en juin dernier par la firme Consulair, a donné des résultats conformes aux normes exigées par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques pour le four 1. Ce four a fait l’objet de travaux majeurs dernièrement.

L’incinérateur est composé de quatre fours alimentés par un grappin qui puisent les ordures dans deux fosses où elles sont entreposées en attendant d’être brûlées. En raison de résultats non conformes aux campagnes d’échantillonnage précédentes, la Ville a procédé, depuis 2017, à des améliorations en installant des distributeurs de charbon actif dans chacun des fours. L’installation de brûleurs au gaz naturel est aussi prévue dans tous les fours. Cependant, le four 1, déjà équipé de ces distributeurs et brûleurs, vient de franchir une étape importante en donnant d’excellents résultats à la dernière campagne d’échantillonnage de juin.

Une campagne d’échantillonnage consiste en trois essais d’une durée de 4 heures chacun et d’un essai en démarrage pour un four. Les résultats indiquent que les émissions respectent les normes de tous les paramètres réglementaires, incluant le monoxyde de carbone.

« Ces résultats confirment que nous avions vu juste avec les améliorations proposées au plan d’action déposé à l’automne 2017, a déclaré Mme Suzanne Verreault, membre du comité exécutif responsable de l’environnement. Nous avons pris le temps nécessaire pour bien roder les opérations du four 1 et le résultat est plus que satisfaisant. Maintenant que nous avons la certitude que les améliorations apportées portent leurs fruits, l’installation des brûleurs au gaz naturel dans les autres fours se poursuit et sera complétée d’ici la fin de l’année. Par ailleurs, je me réjouis que les membres du Comité de vigilance de la gestion des matières résiduelles de la Ville de Québec accueillent favorablement les résultats de l’échantillonnage de juin sur le four 1. »

La Ville de Québec rappelle que les efforts et les investissements consentis à l’incinérateur visent à préserver l’environnement et à augmenter l’efficacité de cet équipement.

Plan d’action efficace
Le Plan d’action pour réduire les émissions atmosphériques visait, entre autres, à doter chaque four d’injecteurs de charbon actif pour éliminer les dépassements des normes environnementales. Le charbon actif est un agent reconnu de contrôle des émissions d’arsenic, de mercure, de dioxines et de furannes d’un incinérateur. Dès l’automne 2017, la Ville a pu rendre publics des résultats conformes pour ces paramètres, bien que les émissions de monoxyde de carbone soient demeurées élevées. L’installation de brûleurs au gaz naturel dans chacun des fours réglera cet enjeu. En maintenant la température optimale de combustion, ces brûleurs réduisent

les émissions de monoxyde de carbone ainsi que d’autres paramètres généralement associés à des températures de combustion plus basse. Les récents résultats obtenus par le four 1 en font la preuve.

Résultats de juin 2020
Parmi tous les résultats, celui obtenu au démarrage du four 1 en ce qui a trait au monoxyde de carbone est le plus éloquent avec 2,54 mg/m³, alors que la norme se situe à 57 mg/m³.

Les trois essais au four 1 pour les paramètres les plus importants donnent quant à eux les résultats suivants :

Four 1

Unité

Norme

Moyenne des trois essais

Mercure (Hg)

µg/m³

20

0,370

Monoxyde de carbone (CO)

mg/m³

57

32

Dioxines et furannes

ng/m³

0,08

0,000619

De plus, pour l’arsenic, le résultat de <0,255 µg/m³ est nettement en deçà de la valeur recommandée de 1 µg/m³.

Il est possible d’obtenir les résultats pour l’ensemble des fours en consultant le site Internet du Comité de vigilance de l’incinérateur de Québec.

Diminuer la quantité de déchets
En plus du Plan d’action pour améliorer le fonctionnement de l’incinérateur, la Ville met en œuvre depuis 2018 sa Vision pour une saine gestion des matières résiduelles qui vise un taux de valorisation de 82 % des matières générées sur son territoire d’ici 2028 alors qu’il est présentement de 56 %. La plupart des matières valorisées le sont, entre autres, par recyclage, compostage domestique et communautaire, feuillicyclage et herbicyclage.

Rappel des bonnes pratiques
Certaines matières dangereuses, comme les piles et les ampoules fluocompactes, aboutissent fréquemment dans les déchets acheminés à l’incinérateur. En brûlant, ces résidus dégagent des émissions polluantes. La Ville fait appel à la collaboration des citoyens afin qu’ils trient leurs matières résiduelles de manière responsable en utilisant les ressources mises à leur disposition, comme les écocentres et les points de dépôt pour les matières dangereuses. La liste des écocentres est disponible dans le site Web ville.quebec.qc.ca/ecocentres. Pour trouver un point de dépôt, il suffit de consulter le site tesresidusdangereux.com.



Com-20-346