Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Une plaque commémorative et une murale pour honorer la communauté afro-québécoise

Québec, le 10 mai 2021 – La Ville de Québec vient d’installer une plaque commémorative en l’honneur d’Olivier Le Jeune, premier esclave et résident africain en Nouvelle-France. La plaque est située dans la cour intérieure du Séminaire de Québec, endroit où il a habité avec l’un des premiers colons français, Guillaume Couillard.

« L’historien et artiste Webster nous a proposé d’honorer la mémoire d’Olivier Le Jeune, idée que nous avons trouvée excellente, a mentionné le maire de Québec, M. Régis Labeaume. L'histoire de notre ville est aussi celle des communautés culturelles qui se sont enracinées ici. Nous travaillons d’ailleurs activement à en assurer une meilleure représentativité et diverses initiatives concernent la contribution historique et contemporaine de la communauté afro-descendante, dont celle-ci. » 

« Nous avons le devoir de mémoire de souligner l’apport de personnes issues des différentes communautés culturelles à la société québécoise. C'est à ce titre que j'ai désigné Olivier Le Jeune comme personnage historique en 2020, une première pour une personne d’ascendance africaine. Grâce à cette plaque commémorative, nous souhaitons mettre en lumière des faits historiques importants et souligner la présence des Noirs sur le territoire québécois depuis quatre siècles. Je suis persuadée que ce geste de commémoration participe à une meilleure reconnaissance de la contribution de la communauté noire au développement et à l’évolution de la nation québécoise », a précisé la ministre de la Culture et des Communications du Québec, Mme Nathalie Roy.

« Olivier Le Jeune est arrivé à Québec en 1629, a ajouté la présidente du comité de toponymie et de commémoration, Mme Anne Corriveau. Il est vendu à un commis français, ce qui confirme son statut d'esclave, avant d’être donné trois ans plus tard à Guillaume Couillard. On ignore toutefois si Le Jeune a le statut d’homme libre ou non durant ses années au service du colon français. Il a été inhumé le 10 mai 1654 dans le cimetière de la côte de la Montagne : voilà pourquoi la date d’aujourd’hui est importante pour honorer sa mémoire. »

La plaque commémorative est financée par la Ville de Québec et le gouvernement du Québec dans le cadre de l’Entente de développement culturel.

Une murale afro-québécoise en 2022

La Ville de Québec travaille également sur un concept de murale afin de mettre en lumière ses citoyens d’ascendance africaine. Cette œuvre d'art public illustrera leur contribution à la vie sociale, politique, culturelle et sportive de la capitale nationale. Également proposé par Webster et soutenu par un comité de pairs, ce projet lèvera le voile sur un pan méconnu de notre histoire collective depuis l'arrivée d'Olivier Le Jeune. La murale sera réalisée en 2022 et son emplacement demeure à déterminer.















Photo de la plaque commémorative.



Com-21-195