Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Place aux arbres au cœur des milieux de vie

Québec, le 7 juillet 2021 – La Ville de Québec a présenté aujourd’hui le bilan préliminaire de la Vision de l’arbre et les chantiers à venir pour les prochaines années. Cette annonce a eu lieu en présence de M. Régis Labeaume, maire de Québec, de Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif et responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, et de Mme Suzanne Verreault, membre du comité exécutif responsable de l’environnement.

« Dans la foulée du récent dévoilement de notre Stratégie de développement durable, je me sens très concerné par les retombées de notre Vision de l’arbre, a mentionné M. Régis Labeaume, maire de Québec. Les défis sont grands lorsqu’il s’agit de foresterie urbaine et du maintien de la canopée. Ce bilan et les chantiers qui se poursuivront d’ici 2025 rendent compte des efforts que nous déployons pour augmenter leurs bienfaits dans la vie de nos citoyens. »

Dès son lancement, la Vision de l’arbre 2015-2025 visait à valoriser et à faire connaître les bénéfices de la forêt urbaine sur la santé publique et la qualité des milieux de vie. Elle permettait aussi de mieux connaître les actions de la Ville et de comprendre ses interventions. En phase avec sa Stratégie de développement durable, la forêt urbaine s’inscrit dans trois de ses cinq défis collectifs, soit la santé globale, la décarbonisation et la résilience.

Bilan préliminaire : faits saillants
À mi-parcours du plan d’action associé à la Vision de l’arbre 2015-2025, le moment est bien choisi pour faire le bilan des actions réalisées et de leurs retombées.

« Nos efforts se traduisent par des actions porteuses dans les six engagements où nous pouvons jouer un rôle mobilisateur pour la forêt urbaine de la ville de Québec, a déclaré Mme Marie-Josée Savard, vice-présidente du comité exécutif responsable de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme. Je suis particulièrement fière des améliorations à la réglementation que nous allons adapter pour qu’elle corresponde encore mieux à nos objectifs de maintien et de développement de la forêt urbaine. »

Rappelons que la Vision prévoit six engagements. Les principales réalisations dans les actions en cours sont les suivantes :

Engagements

Réalisations

1.     Maintenir une forêt urbaine de qualité et en santé

  • 4 500 à 5 500 arbres plantés en moyenne annuellement
  • Programme d’entretien régulier de l’ensemble des arbres inventoriés sur un cycle de 5 ans
  • Déploiement d’un plan de lutte à l’agrile du frêne
  • Mise en œuvre d’une stratégie de remplacement des frênes municipaux abattus
  • Analyse fine de l’insertion du tramway sur le boulevard René-Lévesque afin de maximiser la protection des arbres existants

2.     Considérer les arbres en aménagement urbain

  • Intégration de l’analyse de la canopée comme critère dans l’approche des rues conviviales.
  • Bonification des plantations lors des projets de réfection de rues et aménagement de petites placettes dans le cadre de l’approche des rues conviviales : chemin de la Canardière, avenue Ruel, rue Anna, avenue Ducharme, rues Émile-Fontaine, Beaucage, Saint-Jean, avenue Turnbull, route de l’Église, Maguire, etc.
  • Augmentation des efforts dans la plantation d’arbres dans l’aménagement de places publiques : passage Olympia, place du Printemps 1918, place de la Famille, place de Paris, etc.

3.     Affirmer le leadership de la Ville de Québec dans la plantation d’arbres

  • Réalisation en 2019 d’une étude sur la valeur économique des services écosystémiques rendus par les arbres municipaux avec Ouranos et l’Université du Québec en Outaouais.
  • Création de la Chaire de recherche sur l’arbre urbain et son milieu à l’automne 2020, avec l’Université Laval, qui a pour mandat de développer des connaissances et de concevoir de nouvelles méthodes et outils de conservation et d’intégration de l’arbre en milieu urbain.
  • Mise sur pied d’une table de partenaires composée de représentants de la société civile et de la communauté universitaire afin de bonifier ses décisions concernant les grands projets, d’assurer d’une vigie constante sur les meilleures pratiques et de partager des connaissances transversales et scientifiques.

4.     Verdir à l’échelle des quartiers et protéger des milieux naturels et des corridors boisés

  • Calcul de la canopée par quartier ainsi que cibles et stratégies d’intervention adaptées par type de milieu
  • Amélioration des pratiques de déminéralisation et d’intégration d’arbres dans les projets de réfection de rues dans les quartiers centraux. Réalisation d’un premier projet à l’automne 2020 : la fermeture d’un tronçon de la rue Bouffard.
  • Élaboration d’un Plan de conservation des milieux naturels dans le bassin versant de la prise d’eau du lac Saint-Charles
  • Élaboration du Plan régional des milieux humides et hydriques.
  • Réalisation de nombreux projets de la Trame verte et bleue : parcs du Mont- Bélair, de la Rivière-Beauport, de la rivière du Berger, etc.
  • Déploiement du Plan de mise en valeur des rivières de Québec qui prévoit la préservation et la mise en valeur des corridors de milieux naturels.

5.     Favoriser l’effort collectif dans le verdissement

  • Mise en place de la Table canopée réunissant 20 groupes engagés dans la plantation d’arbres, leur protection et la mise en valeur des bénéfices de la forêt urbaine.
  • Mobilisation et accompagnement des propriétaires riverains à planter des arbres dans des projets de réfection de rues : chemin de la Canardière (2017-2018) et avenue Maguire (2021).
  • Poursuite de la distribution annuelle de 2 000 arbres au cours de la Journée de distribution d’arbres.
  • Soutien à la communauté pour la plantation d’arbres dans les terrains privés dans le cadre du programme Demain la forêt avec le Jour de la Terre en 2019 et 2020 qui a permis de planter près de 1 000 arbres.

6.     Partager l’expertise municipale en foresterie urbaine

  • Production et installation d’affichettes mettant en valeur les nouvelles plantations et leurs bienfaits
  • Participation au service de veille phytosanitaire organisé par l’Institut québécois du développement de l’horticulture ornementale (IQDHO)
  • Promotion de la forêt urbaine par des projets de valorisation du bois de frêne
  • Rayonnement de la forêt urbaine et des projets portés par la Ville et ses partenaires par diverses activités et publications

Portrait actualisé de la canopée
Par ailleurs, une diminution de 1 % de la canopée est observée sur le territoire passant de 32 % à 31 % en cinq ans. Les causes identifiées sont principalement :

  • Une meilleure qualité des images satellitaires permettant ainsi une estimation plus précise de la forêt urbaine et donc moins de confusion avec les arbustes et les plantes;
  • Le développement du territoire;
  • Les effets des infestations d’insectes et des maladies de l’arbre, entre autres, l’agrile du frêne et la maladie hollandaise de l’orme, qui ont occasionné la coupe de 4 100 frênes et 1 200 ormes;
  • L’entretien des secteurs en friche ce qui provoque une variation temporaire de la végétation et comporte souvent des arbres jeunes.

Cependant, preuve que les actions concertées portent fruit, en quelques années seulement, les projets de déminéralisation et de verdissement ont permis une progression de 3 % de la canopée dans l’arrondissement de La Cité-Limoilou.

Rappelons que la Ville poursuit, avec sa Vision, l’objectif d’accroître la canopée à 35 % d’ici 2025. Elle est limitée à agir sur la propriété municipale, laquelle représente moins de 25 % du territoire à l’intérieur du périmètre urbain. L’engagement de la communauté contribuera grandement à l’atteinte des objectifs.

Chantiers 2021-2025
Pour les années à venir, la Ville poursuit sa lancée en annonçant un nouveau plan d’action engageant et responsabilisant la communauté.

« Dans l’objectif de réduire les impacts des changements climatiques, la Ville consacre temps et argent à développer des façons de faire novatrices pour gérer sa forêt urbaine, a ajouté Mme Suzanne Verreault, membre du comité exécutif responsable de l’environnement. Les avantages d’augmenter le verdissement dans les quartiers sont nombreux et notre rôle est de mettre en place des projets rassembleurs qui interpelleront les citoyens et les propriétaires d’industries, de commerces et d’institutions afin qu’il se joignent à nous pour améliorer leur milieu de vie par la plantation d’arbres. »

La Ville agit en poursuivant cinq grands chantiers dans lesquels s’inscriront des actions en continuité avec les efforts déjà réalisés. Ainsi, il sera possible d’atteindre les objectifs ambitieux en vue d’accroître la forêt urbaine et de laisser place aux arbres au cœur des milieux de vie.

Chantiers

Actions

 

1.     Stratégie de plantation intensive 

  • Planter 100 000 arbres d’ici 2027 (30 M$) par une stratégie intensive de verdissement avec pour priorités :
    • l’aire d’influence du parcours du tramway (800 m)
    • les quartiers centraux à faible indice de canopée
  • Faire du verdissement et des cibles de canopée des composantes centrales aux différentes planifications en cours et à venir

2.     Déminéralisation

  • 10 projets pilotes à réaliser d’ici 2023 dans les quartiers centraux dans le cadre du LAB des rues conviviales
  • 200 000 $ par année pour le soutien de projets de la communauté

3.     Communauté

  • Réalisation d’un plan d’action canopée sur les terrains non municipaux en collaboration avec les groupes de la communauté
  • Ajout d’une deuxième journée de distribution d’arbres aux citoyens : 4 000 arbres par année

4.     Protection et entretien

  • Améliorer les pratiques en matière de protection des arbres lors de grands chantiers
  • Sensibiliser et former les concepteurs et entrepreneurs 
  • Poursuivre la bonification réglementaire pour la protection et la plantation des arbres sur terrains privés

5.     Recherche

  • Mettre en œuvre les travaux de la Chaire de recherche sur l’arbre urbain et son milieu
  • Développer de nouvelles fosses structurales de plantation 
  • Informer la collectivité en matière de foresterie urbaine, de verdissement et de sensibilisation

Consultation publique sur la réglementation
Afin de parvenir à augmenter la canopée et réaliser ainsi les objectifs de sa Vision, la Ville poursuit ses actions en ajoutant un nouveau règlement pour accroître la protection et la plantation d’arbres dans les terrains privés. Cela signifie que pour les projets de construction de neuf logements et plus, les promoteurs auront l’obligation de planter des arbres en fonction de l’espace occupé et de l’indice de canopée de chaque quartier.

Une séance d’information publique aura lieu le mardi 24 août pour expliquer cette bonification réglementaire aux citoyens. Par la suite, du 25 août au 8 septembre inclusivement, ils pourront se prononcer en répondant à un sondage en ligne. Des renseignements concernant cette consultation aux citoyens seront diffusés ultérieurement dans le site web à la rubrique participation publique.

Pour en savoir plus sur le bilan préliminaire de la Vision de l’arbre 2015-2025, il suffit de consulter le ville.quebec.qc.ca/arbres



Com-2021-346