Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Exposition de photos d’aînées et d’aînés à Québec


Voir les beautés du vieillissement pour rompre avec l’âgisme

Québec, le 8 août 2022 – L’exposition Vieillir et beautés s’arrête à la bibliothèque Monique-Corriveau de Québec du 9 au 23 août 2022. Une occasion touchante et vibrante de revisiter notre conception du vieillissement.

Associé à des mots comme « perte », « fardeau », « maladie », « santé fragile », le vieillissement perd de son charme, dépouillé de toute sa beauté, et contribue à l’âgisme, cette discrimination fondée sur l’âge dont sont quotidiennement victimes les personnes aînées.

L’exposition Vieillir et beautés est une occasion de renouer avec d’autres représentations du vieillissement grâce aux photos d’Arianne Clément, photographe d’aînées et d’aînés. Intimité, sexualité, plaisir, intergénération, diversité, force : autant de thèmes et de beautés du vieillissement à découvrir.

« Pour changer nos perceptions sur le vieillissement, et ainsi combattre l’âgisme, il faut nous exposer à des représentations nouvelles, voire surprenantes, des personnes aînées. Le travail exceptionnel d’Arianne Clément nous permet de plonger dans l’univers d’aînés transgenres, homosexuels et autochtones; de couples vivant des amours puissants et de générations unies, entre autres. Ce sont de petites parcelles d’histoire qui nous font réaliser qu’il y a autant de façons de vieillir qu’il y a d’individus », mentionne Dany Baillargeon, professeur au Département de communication de l’Université de Sherbrooke, chercheur au Centre de recherche sur le vieillissement (CdRV) du CIUSSS de l’Estrie – CHUS et responsable de la Grande interaction pour rompre avec l’âgisme.

Après Sherbrooke et Montréal, l’exposition s’arrête à Québec du 9 au 22 août 2022 à la bibliothèque Monique-Corriveau située au 1100, route de l’Église. L’exposition est également transportée sur Internet, alors que chaque photo de l’exposition est accompagnée d’un code QR à scanner. Les visiteurs retrouveront ainsi sur une page Web l’histoire derrière chaque photo, ils pourront la partager et eux-mêmes contribuer à rompre avec l’âgisme.

Pour en savoir plus sur l’activité et les heures d’ouverture, les citoyens peuvent consulter le site Web de la Bibliothèque de Québec.

Pour rompre avec l’âgisme

Cette exposition s’inscrit dans le cadre de la Grande interaction pour rompre avec l’âgisme (GIRA - rompreaveclagisme.ca), une initiative du CdRV, développée par une communauté de chercheuses et de chercheurs, d’associations pour les aînés, de citoyennes aînées et de citoyens aînés ainsi que d’étudiantes et d’étudiants, financée par les Fonds de recherche du Québec (FRQ) – Programme Dialogue.

GIRA est une rencontre interactive et intergénérationnelle entre la science, les personnes aînées et le grand public afin de changer les perceptions face au vieillissement et d’engendrer des comportements inclusifs.

Mélanie Levasseur, directrice de la recherche, professeure à l’École de réadaptation de l’Université de Sherbrooke et chercheuse au CdRV, explique comment le contenu diffusé par GIRA est développé : « Grâce à une recherche pour rompre avec l’âgisme financée par le programme Audace des FRQ, les membres d’un comité de pilotage intersectoriel, incluant divers acteurs clés, dont des personnes aînées, mènent plusieurs projets visant à mieux comprendre comment réduire les stéréotypes, les préjugés et la discrimination entourant l’âgisme. »

La Grande interaction pour rompre avec l’âgisme est rendue possible grâce au soutien financier, communicationnel ou en expertise des partenaires suivants : Centre de recherche sur le vieillissement du CIUSSS de l’Estrie – CHUS, Réseau FADOQ, Fonds de recherche du Québec – Programme Dialogue, Fondation Luc Maurice, Université de Sherbrooke.




Com-22-406