Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Campagne électorale provinciale 2022 : la Ville de Québec présente ses priorités pour une capitale prospère, écologique et juste

Québec, le 30 août 2022 – La Ville de Québec dévoile, dans le cadre de la campagne électorale provinciale 2022, les enjeux prioritaires pour lesquels les chefs des partis et les candidats de la région sont invités à prendre position, regroupés dans quatre grands thèmes, soit le développement durable, le développement économique de la capitale, la mobilité et l’aménagement, et le développement social.

« La situation actuelle nécessite des actions importantes et nous comptons sur le prochain gouvernement pour accompagner les villes dans leurs efforts vers l’atteinte de leur objectif d’un développement durable et intelligent. L’économie, la lutte aux changements climatiques et le développement social contribueront au développement de notre vision, a déclaré le maire de Québec, M. Bruno Marchand. Nous souhaitons ardemment que le prochain gouvernement puisse accorder une importance particulière et établir des conditions favorables à l’atteinte de nos objectifs. »

ENGAGEMENTS ÉLECTORAUX DEMANDÉS PAR LA VILLE DE QUÉBEC

1. Développement durable

  • Adapter le pacte fiscal au développement durable
    • Augmenter la contribution du gouvernement aux dépenses de fonctionnement qui soutiennent les nouvelles obligations et responsabilités en développement durable en ajoutant l’équivalent de la croissance d’un second point de TVQ au pacte fiscal qui se termine en 2024 (ou au moyen de tout autre transfert fiscal équivalent).
    • L’urgence climatique nécessite de procéder graduellement avant cette date, soit à compter de 2023-2024. Pour la Ville de Québec, cela équivaut à 30 M$ par an (450 M$ à l’échelle du Québec).
  • Infrastructures municipales
    • Confirmer une contribution additionnelle aux efforts des municipalités pour la mise à niveau de leurs infrastructures et équipements, notamment pour le traitement de l’eau potable et des eaux usées, et que cette contribution additionnelle représente 120 M$ sur 4 ans pour la Ville de Québec (1,8 G$ à l’échelle du Québec).
  • Lac Saint-Charles et protection des sources d’eau potable
    • Soutenir financièrement le plan d’action pour la protection du lac Saint-Charles à hauteur du tiers des 216 M$ nécessaires à sa réalisation, en collaboration avec la Ville et le gouvernement fédéral. Ces sommes serviront, notamment à :
    • L’implantation d’infrastructures vertes destinées à la gestion des eaux pluviales;
    • L’interconnexion des installations de traitement des eaux usées pour limiter la contamination des eaux du lac;
    • L’aménagement des terrains à proximité du lac Saint-Charles visant le maintien de la végétalisation ou leur restauration écologique.

2. Développement économique de la capitale

  • Développement des pôles économiques et d’innovation
    • Accorder le financement conséquent pour le développement de la zone InnoVitam et du secteur Chaudière, soit 75 M$ pour les infrastructures à développer auxquelles devra se rajouter le soutien financier pour les aides aux entreprises ;
    • Accorder la désignation de « Zone d’innovation » à InnoVitam.
  • Promenade Samuel-De Champlain phase IV et requalification de l’autoroute Dufferin-Montmorency en boulevard urbain
    • Mettre en œuvre, avec l’ensemble des partenaires, la planification et la réalisation de la phase IV de la promenade Samuel-De Champlain;
    • Requalifier l’autoroute Dufferin-Montmorency en boulevard urbain, prioritairement entre le boulevard Henri-Bourassa et le pont de l’île d’Orléans.
  • Pont de Québec
    • Œuvrer à la conclusion d’une entente rapide entre les parties afin d’assurer l’entretien et la pérennité à long terme du Pont de Québec.
  • Route de l’Aéroport
    • Poursuivre la collaboration avec la Ville de Québec et l’Aéroport international Jean-Lesage de Québec pour la revitalisation et le réaménagement des entrées de l’aéroport aux fins de maximiser le potentiel de développement économique généré par l’aéroport.
  • Main-d’œuvre
    • Établir dans la Charte de la Ville de Québec, capitale nationale son rôle d’intervenant de proximité en matière d’intégration à la société québécoise des immigrants et des réfugiés et lui garantir les ressources suffisantes pour assumer cette responsabilité;
    • Augmenter la capacité d’accueil de travailleurs étrangers afin de mieux répondre aux enjeux actuels de main-d’œuvre;
    • Simplifier le processus de reconnaissance des diplômes et des acquis ainsi que l’accessibilité aux ordres professionnels.
  • Culture et patrimoine
    • Majorer le soutien aux milieux artistique et culturel, ainsi que les aides pour les bibliothèques, dans le contexte du renouvellement de l’Entente de développement culturel qui se terminera en 2023. Une somme de 20 M$ supplémentaire en culture est demandée pour cette entente.
    • Assurer la réfection et la mise en valeur des fortifications du parc du Corps-de-Garde sous la responsabilité de la Commission de la capitale nationale du Québec. Ces fortifications contribuent à assurer à Québec sa reconnaissance de ville du patrimoine mondial de l’UNESCO. Remis en valeur, ce site depuis trop longtemps abandonné permettrait sa réappropriation par la population;
    • Bonifier le financement associé à la requalification / reconversion de bâtiments patrimoniaux, en accord avec les objectifs poursuivis par la nouvelle Loi sur le patrimoine culturel.

3. Mobilité et aménagement

  • Tramway de Québec
    • Faire passer le projet de tramway de Québec à la phase de réalisation dans le cadre du budget 2023-2024 du gouvernement.
  • Financement du Réseau de transport de la Capitale (RTC)
    • Soutenir le financement requis pour réaliser le plan stratégique du Réseau de transport de la Capitale (RTC), incluant l’électrification; Par souci d’équité pour le financement du transport en commun, accorder à la région de Québec les mêmes pouvoirs que ceux accordés à la région de Montréal, notamment la redevance de transport à l’égard du Réseau express métropolitain.
  • Mobilité intégrée
    • Reconnaître la mobilité intégrée comme un élément essentiel à une mobilité sobre en carbone;
    • Soutenir financièrement la mise en place des infrastructures nécessaires au déploiement de la Vision de la mobilité active de la Ville de Québec par une contribution de 50 M$;
    • Bonifier le financement du Réseau de transport de la Capitale afin de lui fournir les ressources nécessaires pour développer une plateforme numérique de mobilité intégrée qui combine les différents modes de déplacement partagé.
  • Aménagement urbain durable et limitation de l’étalement
    • Agir rapidement afin d’encourager la densification intelligente et ainsi limiter le phénomène d’étalement urbain;
    • Augmenter les incitatifs financiers et réglementaires visant la consolidation du territoire, la densification urbaine et le développement de milieux de vie à la fois dynamiques et durables. En particulier, la Ville souhaite voir prioriser deux initiatives :
      • Une aide financière pour la décontamination de sites contaminés en zone urbaine aux fins de requalification et de redéveloppement. À cet égard, la Ville établit un besoin évalué à 50 M$ sur 4 ans;
      • Un pouvoir élargi aux fins de percevoir des revenus provenant de la mise en place d’une redevance visant à compenser l’impact de tous travaux réalisés en milieux naturels.

4. Développement social

  • Habitation : 2 500 logements sociaux de plus pour Québec
    • Investir dans les projets de logement social et abordable sur le territoire de la ville de Québec et lui attribuer 2 500 logements;
    • Assurer le financement conséquent de logements destinés aux personnes itinérantes ou à risque en incluant l’accompagnement qui permet leur maintien en logement.
    • Appuyer la Ville de Québec dans la démarche entreprise avec ses partenaires par l’entremise de la Déclaration de principes pour une gestion et un développement concertés, durables et responsables du logement social, communautaire et abordable à Québec.
  • Itinérance
    • Établir dans la Charte de la Ville de Québec, capitale nationale son rôle d’intervenant de proximité en matière d’itinérance et lui garantir les ressources suffisantes pour assumer cette responsabilité.
  • Sécurité urbaine et soutien aux victimes
    • Augmenter le soutien financier du Service de police de la Ville de Québec par la bonification des programmes pour faire face aux enjeux suivants :
      • Santé mentale et soutien aux clientèles vulnérables;
      • Cybercriminalité;
      • Violence par arme à feu;
      • Violence sexuelle et conjugale.

Annexes :

Campagne électorale provinciale 2022 - Enjeux prioritaires de la Ville de Québec – Document détaillé (PDF)

Campagne électorale provinciale 2022 – Tableau résumé des demandes (PDF)



Com-2022-434