Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Espace presse / Communiqués / Communiqué

Espace presse

Communiqué

Soutien aux organismes communautaires : la Ville pourrait devenir locataire principale du sous-sol de l’église Saint-Roch

Québec, le 16 janvier 2023 – La Ville de Québec et la Fabrique de la paroisse de Sainte-Marie-de-l’Incarnation ont signé une promesse de location du sous-sol de l’église Saint-Roch pour un bail de dix ans. L’entente, conditionnelle à l’inspection des lieux, permettra à la Ville de soutenir des projets d’organismes culturels et communautaires pour répondre aux besoins de la communauté et favoriser la mixité du secteur. Le comité exécutif recommandera au conseil municipal d’adopter le sommaire décisionnel relatif à cette entente lors de la séance du conseil du 16 janvier.

La Ville et la Fabrique vont travailler en étroite collaboration avec les résidants du quartier, ceux qui y travaillent et ceux qui le fréquentent, et avec les organismes communautaires et culturels afin de définir les projets à y réaliser pour dynamiser le secteur, favoriser un sentiment d’appartenance et contribuer à l’épanouissement de chacun et au renforcement de la cohésion sociale.

« C’est une excellente nouvelle pour le secteur, se réjouit Mme Marie-Pierre Boucher, membre du comité exécutif responsable du développement communautaire et social. En devenant locataire principale du sous-sol de l’église Saint-Roch, la Ville pourra travailler et collaborer avec tous les acteurs du milieu afin d’offrir un soutien aux projets culturels et communautaires de façon durable. Nous nous donnons ainsi les moyens de continuer à bâtir ensemble une cohésion sociale plus forte dans le quartier. » 

À titre d’exemple, les lieux pourraient être loués à des organismes communautaires ou culturels, ou encore à des entreprises d’économie sociale pour y développer des projets à l’intention des clientèles d’artistes, des familles ou des personnes en situation d’itinérance. Ainsi, l’ajout d’organismes et de travailleurs de divers horizons contribuera à animer positivement la rue Saint-Joseph et tout le secteur entourant l’église Saint-Roch.

Soutenir un lieu exceptionnel
Rappelons que l’église Saint-Roch a une valeur exceptionnelle et fait partie des huit églises ciblées par la Ville dans le cadre de la mesure d’aide à la restauration. Le loyer perçu par la Fabrique de la paroisse de Sainte-Marie-de-l’Incarnation pendant toutes ces années lui permettra d’avoir les fonds requis pour entretenir l’église Saint-Roch et y maintenir les activités de culte.

« La cohabitation d’organismes à vocations diverses au sein d’un bâtiment dont la valeur est exceptionnelle est une bonne façon de préserver le patrimoine autrement, souligne Mme Mélissa Coulombe-Leduc, membre du comité exécutif responsable du patrimoine. Les citoyens, les organismes et les groupes pourront collaborer au développement de nouveaux projets dynamiques et inclusifs tout en permettant l’entretien d’une église au cœur de sa communauté et de donner un second souffle à ce lieu de rencontres et d’échanges. »

« La fabrique de la paroisse Sainte-Marie-de-l’Incarnation poursuit sa mission dans un environnement favorisant l’équilibre de l’écosystème social qui concerne tant le pourtour de l’église Saint-Roch que l’intérieur et le sous-sol, mentionne l’Abbé Julien Guillot, modérateur unité missionnaire Basse-Ville-Limoilou-Vanier. Collaborer au développement du quartier socialement et économiquement et assurer une accessibilité à l’église et au parvis à toute la population demeure une volonté fondamentale pour la Fabrique. Nous sommes très heureux de ce partenariat avec la Ville de Québec comme locataire unique du sous-sol de l’église, qui nous permettra de poursuivre les activités de culte et de mise en valeur du patrimoine religieux tout en ayant l’assurance que la sécurité y sera assurée pour tous. »

Faits saillants de l’entente

  • La Ville louera la totalité du sous-sol (environ 1 960 mètres carrés) et la vitrine;
  • Le coût du loyer est estimé à environ 185 000 $ plus les taxes applicables pour la 1re année. Ce montant comprend tous les frais d'entretien et d'exploitation relatifs à l'immeuble et à son occupation, la consommation d'énergie et l'entretien ménager des lieux loués;
  • À l’échéance du premier terme de 10 ans, la Ville aura l’option de renouveler le bail, pour une ou deux périodes additionnelles de 5 ans chacune;
  • Les organismes occupant déjà les lieux pourront renouveler leur entente aux mêmes conditions que celles présentement en vigueur;
  • Les lieux loués pourront servir à l'ensemble des usages actuellement autorisés en vertu du règlement de zonage municipal applicable à l'immeuble.

Prochaines étapes
Dans les 90 jours suivant l’acceptation de la promesse de location, la Ville procèdera à une inspection des lieux afin d’évaluer les possibilités d’y accueillir des projets culturels et communautaires ainsi que les travaux de réaménagement requis pour rendre les lieux fonctionnels et accueillants.

Si un bail est signé, la Ville procèdera à une démarche de consultation ciblée, afin d’adapter les lieux en fonction de certains besoins exprimés. Diverses étapes d’analyse et de travaux de réaménagement s’ensuivront et ultimement, les locaux pourraient être prêts à accueillir les locataires à l’hiver 2024. 

Tous les détails concernant le bail, le projet et les étapes à franchir avant l’accueil de futurs sous-locataires dans le sous-sol de l’église Saint-Roch seront dévoilés lors d’une annonce prévue à la signature officielle du contrat de location.

Soutien aux organismes communautaires
Simultanément à cette décision, la Ville confirme son soutien pour l’année 2023 à trois organismes, parmi ceux qu’elle subventionne chaque année, qui jouent un rôle majeur auprès des personnes vulnérables, dans le quartier Saint-Roch notamment : Lauberivière (115 000 $), Projet L.U.N.E (34 500 $) et le Regroupement pour l'aide aux itinérants et itinérantes de Québec (11 500 $).

Elle renouvelle également son entente de services annuelle avec l’organisme PECH (463 376 $) pour deux services : l’intervention spécialisée en soutien aux policiers auprès des personnes qui vivent des difficultés de santé mentale et l’accompagnement de clientèles particulières à la Cour municipale afin de proposer des solutions alternatives à la judiciarisation.

Le comité exécutif recommandera au conseil municipal d’adopter les deux sommaires décisionnels (PECH et Lauberivière) lors de la séance du conseil du 16 janvier.



Com-2023-006