Passer au contenu principal

En raison de travaux de maintenance, le site Internet et les différents outils Web de la Ville seront non fonctionnels le 25 octobre 2020. Nous sommes désolés pour les inconvénients.

Fermer

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Répertoire du patrimoine bâti / Fiche

Répertoire du patrimoine bâti

Fiche

Rinfret, Pierre Laterrière

1907 - 1967

Biographie

Né à Québec le 12 septembre 1907, Pierre Rinfret est fils de Gustave Rinfret.

Rinfret se forme dans la firme des architectes de Lucien Beaulé et Albert Morissette pendant deux ans. Diplômé de l'École des beaux-arts de Québec en 1934, il poursuit sa formation lors d'un voyage d'études en Europe qui le mène en Angleterre, Belgique, France, Italie et Hollande, et au cours duquel il fait la rencontre de Dom Bellot, un architecte important pour l'architecture religieuse moderne française et québécoise.

Dès sa diplomation, Rinfret entame une association avec Maurice Bouchard à laquelle viendra s'ajouter Gaston Amyot en 1937. Les trois architectes ouvrent un second bureau à Trois Rivières en 1938 et deviennent les architectes de la Commission des écoles catholiques de Québec (Commission scolaire de la Capitale) la même année. À ce titre, ils interviennent dans la réfection et l'agrandissement des écoles de la ville de Québec, et dessinent aussi les plans de nouvelles écoles.

Amyot, Bouchard et Rinfret poursuivent leur collaboration jusqu'en 1946, lorsque Gaston Amyot quitte l'association. Bouchard et Rinfret demeurent associés jusqu'en 1956. Par la suite, Rinfret travaille seul jusqu'à sa mort en 1967.

Bien qu'il ait œuvré en architecture résidentielle et commerciale et qu'il ait construit quelques églises et écoles avec Bouchard et Amyot, Pierre Rinfret se distingue surtout par la construction d'hôpitaux dans l'ensemble de la province entre la fin des années 1940 et les années 1960. En 1947, il érige le sanatorium Bégin (Lac-Etchemin) avec Lucien Mainguy. Il dessine les plans et dirige le chantier de l'hôpital de Saint-Éleuthère à Saint-Joseph-du-Lac (Kamouraska) qui est inauguré la même année. Il réalise en outre le sanatorium Saint-Jean en Abitibi (1948-1951) l'hôpital Sainte Élizabeth de Roberval (1949), l'hôpital Christ-Roy d'Alma (1955), la résidence des infirmières de l'hôpital Notre-Dame-de-Chartres à Maria, l'hôpital Saint-Charles-Borromée-de-Joliette (1959), l'Hôtel-Dieu de Gaspé (1959-1960), l'hôpital Notre-Dame-de-la-Croix de Mont-Laurier (1949-1950), l'hôpital Notre-Dame-de-Fatima à Sainte-Anne-de-la-Pocatière (1959-1961) et une addition à l'Hôtel-Dieu de Lévis (1963). Le fonds documentaire conservé à Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ) conserve aussi des dessins d'un projet pour l'hôpital Saint Sacrement de Québec avec l'ingénieur Jean Veilleux (1955-1960) et des projets pour l'hôpital Saint-François-d'Assise dans les années 1941 à 1961.

Influencé par l'architecture de Franck Lloyd Wright, sans rompre avec le style beaux-arts en vogue au Québec, Rinfret marque l'architecture de la banlieue de Québec tout autant que son contemporain Lucien Mainguy. Rinfret fut membre de l'Institut royal de l'architecture au Canada, de l'« Illuminating Engineering Society » et de la chambre de Commerce de Québec.

Il est décédé à Québec le 3 septembre 1967.
Il avait épousé Camille Bernier.

Source; Répertoire du patrimoine culturel du Québec
http://www.patrimoine-culturel.gouv.qc.ca/rpcq/detail.do?methode=consulter&id=9890&type=pge#.XNL2ERRKiUk