Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Espace #PatrimoineVDQ / 2018 / Commémoration : Deux nouvelles plaques dans le paysage de notre ville

Patrimoine

Commémoration : Deux nouvelles plaques dans le paysage de notre ville

10 juillet 2018 (6 votes )

Texte de Frédéric Smith, conseiller à la commémoration

L’arrivée des beaux jours est l’occasion pour la Ville de Québec de procéder à l’installation des plaques et monuments prévus dans son programme de commémoration.

Après le récent dévoilement de dix plaques de son programme Ici vécut, la Ville vient d’installer deux nouvelles plaques commémoratives dans l’arrondissement de La Cité–Limoilou.

Hommage au maire et premier ministre Simon-Napoléon Parent

Simon-Napoléon Parent a la particularité d’avoir été simultanément maire de Québec (de 1894 à 1906) et premier ministre du Québec (de 1900 à 1905). Issu d’une famille de Beauport peu fortunée, il s’établit à Saint-Sauveur après de brillantes études de droit. Dès 1890, il s’engage en politique, puis accède à la mairie et au poste de premier ministre.

Comme maire, Simon-Napoléon Parent est à l’origine de l’aménagement du premier grand espace vert de la ville, le parc Victoria, inauguré en 1897. La construction de l’hôtel de ville, l’introduction du tramway électrique, l’amélioration des installations portuaires et la création de la première bibliothèque publique comptent parmi ses autres accomplissements. Le « maire des grands travaux » participe également au projet de construction du pont de Québec et amorce la transformation des plaines d’Abraham en parc public.

Sur la scène provinciale, Simon-Napoléon Parent succède au premier ministre Félix-Gabriel Marchand en 1900. Son gouvernement se consacre à l’industrialisation des centres urbains et mise sur les richesses naturelles pour stimuler l’économie.

À Québec, Parent demeure au 523, rue Saint-Vallier Ouest (à l’époque le 999, rue Saint-Vallier), au coin de la rue Saint-Bonaventure. Cette résidence a été construite au début des années 1890 puis agrandie vers 1895 selon les plans de l’architecte Georges-Émile Tanguay, un ami de Parent à qui celui-ci confie également les plans du nouvel hôtel de ville.

À consulter également
Archives de Simon-Napoléon Parent

Hommage au 150e anniversaire de l’hôpital Jeffery Hale

Ouvert en 1867 dans l’actuelle rue des Sœurs-de-la-Charité, l’hôpital Jeffery Hale célébrait en 2017 son 150e anniversaire. Une plaque commémorative rend désormais hommage à cet important établissement hospitalier, à la gauche de l’entrée principale du 1250, chemin Sainte-Foy.

L’hôpital Jeffery Hale a été fondé grâce à un legs de Jeffery Hale (1803-1864), un philanthrope de Québec qui consacra une partie de sa vie aux œuvres charitables, dont le développement de l’enseignement et des soins de santé. L’hôpital dessert d’abord la population anglo-protestante de la ville, puis deviendra multiconfessionnel et bilingue au cours du 20e siècle.

En 1901, l’établissement emménage dans de nouveaux locaux, rue Saint-Cyrille, aujourd’hui le boulevard René-Lévesque. On y trouve la première école infirmière de la ville et, au fil du temps, de nombreuses spécialités, telles l’anesthésie, l’urologie et la cardiologie. Un second pavillon, le McKenzie Memorial Building, est ajouté en 1906 et accueille une première maternité.

En 1956, l’hôpital déménage à nouveau pour s’établir à son emplacement actuel, sur le chemin Sainte-Foy.

À consulter également
Hôpital Jeffery Hale

Le saviez-vous?

Pour la Ville de Québec, les plaques, les noms de rues ou de parcs, les monuments ainsi que les œuvres d’art et les activités commémoratives sont autant de moyens de rappeler des évènements ou d’honorer la mémoire de ceux et celles qui ont marqué l’histoire de la ville.

Toute personne ou tout organisme peut faire une proposition de commémoration au moyen du formulaire en ligne.

Retour