Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

George-Carroll

avenue

6 février 1984

Sillery

Sainte-Foy–Sillery–Cap-Rouge

Lieutenants-gouverneurs

Carroll , rue ; Comtois , rue ; Harkin , rue ; Paul-Comtois , rue

Henry George Carroll (1865-1939), natif de Kamouraska, fait ses études au collège de Sainte-Anne-de-la-Pocatière (La Pocatière) et à l'Université Laval à Québec. En 1889, il est admis au Barreau puis il exerce sa profession à Fraserville (Rivière-du-Loup), où il agit comme représentant du procureur général. Député libéral dans Kamouraska à la Chambre des communes de 1891 à 1904, il est aussi pendant deux ans solliciteur général dans le cabinet de Wilfrid Laurier. Carroll est ensuite nommé juge à la Cour supérieure du Québec, puis juge suppléant à la Cour du banc du roi. En 1912, il préside une Commission royale chargée d'enquêter sur le commerce des alcools dans la province. Quelques années plus tard, il devient vice-président de la Commission des liqueurs, ancêtre de la Société des alcools du Québec. Sir Henry George Carroll occupe le poste de lieutenant-gouverneur du Québec de 1929 à 1934. Il est décédé à Québec.

Anciens toponymes
L'avenue George-Carroll portait à l'origine le nom de rue Carroll, adopté vers 1963, en l'honneur du même personnage. Le 6 février 2006, dans le cadre de l'harmonisation des noms de rues, rendue nécessaire par le regroupement municipal du 1er janvier 2002, le toponyme avenue George-Carroll a été étendu à la rue Paul-Comtois, ainsi dénommée le 6 février 1984.

La rue Paul-Comtois était connue à l'origine sous le nom de rue Harkin, attribué probablement en souvenir de l'abbé Peter-Henry Harkin, curé fondateur de la paroisse de Saint-Colomb (auj. Saint-Michel-de-Sillery). Peter-Henry Harkin (1810-1873), né en Irlande, arrive au Canada avec ses parents à l'âge de six ans. Ordonné prêtre en 1838, il est successivement vicaire à Saint-Roch de Québec, aumônier à l'Hôpital de la Garnison (Garrison Hospital) et attaché à l'archevêché. En 1847, on lui confie la nouvelle desserte Saint-Richard à Sillery. L'abbé Harkin s'occupe d'y faire construire une église, qui sera inaugurée en 1854 sous le vocable de Saint-Colomb (Saint-Michel-de-Sillery). Il fait aussi aménager le cimetière paroissial sur le chemin Gomin. Jusqu'à sa mort, il officiera comme curé de la paroisse de Saint-Colomb-de-Sillery, érigée canoniquement en 1855. Une plaque commémorative apposée dans l'église rappelle le souvenir du curé fondateur, qui a été inhumé sous le chœur.

La rue Harkin a pris par la suite le nom de rue Comtois, changé pour celui de rue Paul-Comtois en 1984. Originaire de Saint-Thomas-de-Pierreville, dans la région de Nicolet-Yamaska, Paul Comtois (1895-1966) étudie à l'Université de Montréal et est reçu agronome en 1918. Il exerce sa profession dans son village natal pendant de nombreuses années avant d'entamer une carrière politique. Il sert d'abord la population de Saint-Thomas en tant que maire, de 1947 à 1961. Élu député conservateur à la Chambre des communes en 1957, il est nommé la même année ministre des Mines et des Relevés techniques dans le cabinet de John G. Diefenbaker, poste qu'il occupe jusqu'en 1961. Cette année-là, il devient le vingt-troisième lieutenant-gouverneur du Québec. Paul Comtois connaît une mort tragique dans l'incendie qui détruit la résidence officielle de Bois-de-Coulonge à Sillery, le 21 février 1966.

Sources

George-Carroll, avenue (et son ancien nom) : Règlement R.V.Q. 1012 - Règlement sur le changement du nom de certaines rues, 6 février 2006; Comité de toponymie de la Ville de Québec. Liste des noms à changer avec nouveaux noms pour harmoniser l'odonymie, 2005; Résolution 84-29 de la Ville de Sillery, 6 février 1984; Dussault, Clément-T. Guide toponymique de Sillery, Archives de la ville de Sillery, 1985; Assemblée nationale du Québec, site Internet, 2003; Jacques, Hélène et Carl Grenier. Désignation systémique en odonymie urbaine : le cas de la C.U.Q. - Sillery, G.E.C.E.T., Université Laval, 1974; Dion-McKinnon, Danielle. Sillery : au carrefour de l'histoire, Montréal : Boréal, 1987, p. 171; Ville de Québec. Rôle d'évaluation, 2004.

Paul-Comtois, rue (et ses anciens noms) : Résolution 84-29 de la Ville de Sillery, 6 février 1984; Dussault, Clément-T. Guide toponymique de Sillery, Archives de la ville de Sillery, 1985; Jacques, Hélène et Carl Grenier. Désignation systémique en odonymie urbaine : le cas de la C.U.Q. - Sillery, G.E.C.E.T., Université Laval, 1974; Assemblée nationale du Québec, site Internet, 2004; Dussault, Clément-T. Sillery L'An Un 1856, Service des archives de la ville de Sillery, 1981, p. 33; Dorion-Poussart, Nicole. Une promenade sur la Côte de l'Église : l'occasion de revivre une tranche de notre histoire, Société d'histoire de Sillery, 1995, p. 10, 32 (Harkin); Album-Souvenir des centenaires de Sillery, publié par Les Centenaires de Sillery inc., 1956 (Harkin).

Retour