Passer au contenu principal

Accueil / Citoyens / Patrimoine / Toponymie / Fiche

Toponymie

Fiche

Monseigneur-De Laval

rue

6 février 2006

Vieux-Québec–Cap-Blanc–Colline Parlementaire

La Cité-Limoilou

De Laval , rue ; Laval , rue

Ce toponyme a été adopté dans le cadre de l'harmonisation des noms de rues, rendue nécessaire par le regroupement municipal du 1er janvier 2002.

Né à Montigny-sur-Avre, en France, Mgr François de Laval (1623-1708) est baptisé sous le prénom de François-Xavier. Il est issu de la branche cadette d'une des plus nobles familles de France, les Montmorency. Il sera vicaire apostolique en Nouvelle-France (1658-1674), puis premier évêque de Québec, de 1674 à 1687. Mgr de Laval établit la structure nécessaire à l'encadrement de la vie religieuse de la colonie. Aux Jésuites, il laisse les missions amérindiennes; aux Sulpiciens, il confie la responsabilité de la paroisse de Ville-Marie (Montréal). Pour assurer le ministère paroissial auprès des colons français, il fonde, en 1663, le séminaire de Québec qui veillera à la formation d'un clergé séculier. Là où la population est assez nombreuse et capable de subvenir à l'entretien d'un curé, il ouvre des paroisses qui peuvent regrouper plusieurs seigneuries. L'évêque a aussi un rôle très important d'homme public. Ainsi, lors du rattachement de la Nouvelle-France au domaine royal, en 1663, Mgr de Laval se voit confier la responsabilité, conjointement avec le gouverneur, de nommer les conseillers et de concéder les seigneuries. L'évêque combat énergiquement la vente d'alcool aux nations amérindiennes, allant même jusqu'à menacer d'excommunication quiconque leur en fournirait. Toute la carrière de Mgr de Laval est marquée de violentes querelles avec les autorités civiles, querelles qui doivent être arbitrées par la cour. Le roi règle enfin la question de l'alcool par un édit qui en interdit la vente en dehors des habitations françaises. À la fin de son épiscopat, Mgr de Laval se retire pendant 20 ans au Séminaire de Québec. Il s'éteint dans cette ville en 1708 et est inhumé dans la basilique-cathédrale Notre-Dame-de-Québec. Le 22 juin 1980, Mgr de Laval est béatifié par le pape Jean-Paul II.

Anciens toponymes
La rue Monseigneur-De Laval est ouverte en 1708 sous le nom de rue Laval, en l'honneur de Mgr François de Laval. Ce toponyme a été remplacé le 5 septembre 2000 par celui de rue De Laval.

Sources

Règlement R.V.Q. 1012 - Règlement sur le changement du nom de certaines rues, 6 février 2006; Comité de toponymie de la Ville de Québec. Liste des noms à changer avec nouveaux noms pour harmoniser l'odonymie, 2005; Résolution CM-2000 de la Ville de Québec, 5 septembre 1990; Ville de Québec. Guide odonymique de la ville de Québec 1608-1988, 1989; Poirier, Jean. Noms de rues de Québec au XVIIe siècle. Origine et histoire, Dossiers toponymiques, 27, Québec, Commission de toponymie, 2000, p. 29; Dictionnaire biographique du Canada, vol. II, p. 374-387; Dictionnaire canadien des noms propres, Larousse Canada, 1989, p. 367-368; Archives de l'Archidiocèse de Québec.

Retour