Québec, l'accent d'Amérique
Menu Profil Recherche

Accueil > À propos de la ville > Portrait > Attraits > Hôtel de ville et alentours > L'horloge du Jura > Fiche technique

Fiche technique

Plus de six années de travail et le savoir-faire d’une centaine de spécialistes ont été nécessaires pour la réalisation de cette horloge hors norme, tant par sa taille que par la complexité de son mécanisme.

L’horloge est 40000 fois plus lourde qu’une montre mécanique standard et pourtant d’une précision extraordinaire. Ses composants ont été taillés dans des matériaux nobles, tels le titane, le rubis, le saphir et l’aluminium, dans le respect des exigences de la très haute horlogerie. L’affichage double face a nécessité l’installation d’un deuxième train d’engrenages.

1

Le mouvement, entièrement mécanique, est entraîné par deux poids, situés de part et d’autre du cadran. Le poids annuel effectue une descente en une année et remonte le 31 décembre à minuit.

2

Le rehaut en aluminium noir est constitué de 80 pièces. L’affichage des heures est gravé sur un verre minéral antireflet.

3

Le mouvement comprend 3156 pièces faites de matériaux divers, dont le laiton, le titane, l’acier et le rubis.

4

La chaîne sans fin, dite de Huygens, est la partie visible du remontoir d’égalité, un mécanisme très sophistiqué permettant de maintenir la régularité du battement du balancier.

5

Le balancier régulateur pèse près de 20 kg et est doté d’une tige en invar, un alliage indéformable.

6

Le poids journalier, moteur principal de l’horloge, indique aussi l’heure du Jura. Il effectue une descente en 24 heures et remonte à minuit et 59 minutes, heure du Jura, soit à 18h59, heure de Québec.

7

Le calendrier perpétuel est régi par un ingénieux système électromécanique qui tient compte des années bissextiles.

Partagez cette page :

© Ville de Québec, 2017. Tous droits réservés.