Accueil / Touristes / Attraits / Églises

Attraits

Églises

Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec

Basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec.

En 1633, Samuel de Champlain faisait construire, sur une partie du site actuel de la Basilique-cathédrale Notre-Dame, une humble chapelle dédiée à la Vierge. Incendiée à trois reprises, elle renaît inlassablement de ses cendres. La cathédrale que l’on peut admirer aujourd’hui signe l’aboutissement de travaux échelonnés sur près de 350 ans. L’intérieur se caractérise par un nombre impressionnant d’œuvres d’art : baldaquin, dais du trône épiscopal, verrières, tableaux et sculptures ainsi qu’une lampe du sanctuaire, un don de Louis XIV à Monseigneur de Laval. Les gouverneurs de la Nouvelle-France comme la plupart des évêques de Québec reposent dans sa crypte.

20, rue De Buade

www.patrimoine-religieux.com

Chapelle des Jésuites

Chapelle des Jésuites.

Œuvre du célèbre architecte François Baillairgé, la chapelle des Jésuites date de 1817. Elle recèle des objets d’art religieux inestimables : maître-autel d’Eugène Taché, deux statues datant de 1750 et attribuées à Pierre-Noël Levasseur, deux autres exécutées par Louis Jobin ainsi qu’un chemin de croix sculpté par Médard Bourgault.

20, rue Dauphine

www.patrimoine-religieux.com

Chapelle des Ursulines

Chapelle des Ursulines.

La chapelle des Ursulines a conservé intact le décor intérieur de la petite église primitive érigée en 1723. Ses sculptures, réalisées sous le Régime français, et sa nef ornée de tableaux datant des XVIIe et XVIIIe siècles lui confèrent son unicité. Marie de l’Incarnation, fondatrice de la congrégation des Ursulines à Québec, est inhumée dans ses murs.

12, rue Donnacona

Téléphone : 418 694-9616

Église Notre-Dame-des-Victoires

Église Notre-Dame-des-Victoires.

Érigée en 1688 sur l’emplacement de « L’Abitation », le premier établissement de Québec, l’église Notre-Dame-des-Victoires tire son nom de deux événements : le succès militaire français contre les troupes de l’amiral anglais Phipps, en 1690, et la dispersion de la flotte de l’amiral Walker, 21 ans plus tard. Incendiée lors des bombardements de 1759, elle a été restaurée à deux reprises. À l’intérieur, un ex-voto représente un modèle réduit du Brézé, ce vaisseau qui a transporté le marquis de Tracy et les soldats du régiment de Carignan en Nouvelle-France en 1664. Le 3 janvier, on y célèbre la fête de sainte Geneviève, patronne de Paris, par la bénédiction des petits pains.

32, rue Sous-le-Fort

Téléphone : 418 692-1650

Église presbytérienne St. Andrew

Église presbytérienne St. Andrew.

L’implantation des presbytériens en terre québécoise remonte à l’arrivée en 1759 des troupes écossaises de l’armée du général Wolfe. L’église St. Andrew fut ouverte au culte en 1810. Il faut voir ses vitraux et son orgue Casavant.

5, rue Cook

Téléphone : 418 694-1347

Église Saint-Charles-Borromée

Église Saint-Charles-Borromée.

La construction de l’église Saint-Charles-Borromée s’est échelonnée de 1827 à 1833. Le bâtiment, qui conjugue les styles classique, néoclassique et palladien, s’inscrit sans conteste parmi les chefs-d’œuvre du patrimoine religieux québécois.

8000, 1re Avenue

www.trait-carre.org

Sanctuaire Notre-Dame-du-Sacré-Cœur

Sanctuaire Notre-Dame-du-Sacré-Cœur.

Le sanctuaire Notre-Dame-du-Sacré-Cœur est une chapelle catholique construite en 1910, en l’honneur de la Vierge. Les verrières sont la principale marque distinctive de ce que l’on considère comme un chef-d’œuvre néogothique. Les plaques de marbre qui recouvrent ses murs ne sont pas sans rappeler plusieurs églises européennes.

71, rue Sainte-Ursule

Téléphone : 418 692-3787

Renseignements supplémentaires

Pour plus de renseignements sur les églises de Québec et sa région, veuillez consulter le site Internet de l’Office du tourisme de Québec.

Partagez cette page :