Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Planification et orientations / Environnement / Plan régional des milieux humides et hydriques

Planification et orientations

Plan régional des milieux humides et hydriques

Québec est une ville d’eau : on y retrouve environ 80 lacs et plusieurs grandes rivières qui convergent vers le fleuve Saint-Laurent. Aussi, 8 % de son territoire est couvert par des milieux humides (tourbières, marais, marécages et étangs).

En plus de contribuer au maintien de la qualité et de la quantité de l’eau pouvant servir à la consommation humaine, ces joyaux naturels constituent un patrimoine environnemental unique et fournissent des services écologiques indispensables.

Par exemple, ils réduisent les risques d’inondations, aident à lutter contre les changements climatiques en séquestrant le carbone dans le sol et les plantes et servent de filtre contre la pollution de l’eau. Riches en biodiversité, ils sont également des lieux prisés pour la pratique d’activités récréatives. Or, de nombreux milieux humides ont disparu au cours des dernières décennies en raison de l’urbanisation ainsi que des activités agricoles et forestières.

C’est pourquoi la Loi concernant la conservation des milieux humides et hydriques prévoit plusieurs mesures afin de freiner cette perte graduelle. Ainsi, la Ville de Québec est responsable d’élaborer un Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) d’ici décembre 2022.

 

Activités de participation publique

Vous pouvez consulter la page des activités de participation publique pour en apprendre davantage sur la démarche consultative.

Le plan régional des milieux humides et hydriques, c’est quoi ?

Le Plan régional des milieux humides et hydriques (PRMHH) vise à favoriser un aménagement durable et structurant qui intègre la conservation des milieux hydriques et humides. Le PRMHH se base sur trois principes fondamentaux :

  • Favoriser l’atteinte du principe d’aucune perte nette de milieux humides et hydriques;
  • Assurer une gestion cohérente par bassin versant;
  • Tenir compte des enjeux liés aux changements climatiques.

Dans cette perspective, le plan classera les milieux selon leurs caractéristiques et leurs fonctions écologiques afin d’identifier ceux présentant le plus d’intérêt pour la conservation.

Documentation

En vidéo

À Québec, nous avons la chance de bénéficier de nombreux milieux humides, présents et accessibles dans plusieurs parcs, réserves naturelles et autres habitats exceptionnels aux quatre coins du territoire. Admirez les différents visages que ces richesses peuvent adopter.