Accueil / À propos de la ville / Portrait / Géographie / La Cité-Limoilou

Portrait

La Cité-Limoilou

Avec ses murs chargés d'histoire, la richesse de son paysage urbain, la proximité du fleuve et de la rivière Saint-Charles, l'arrondissement de La Cité-Limoilou constitue un milieu de vie exceptionnel dont les attraits rayonnent bien au-delà du pays!

Des quartiers pittoresques et diversifiés

D'une superficie dépassant les 22 km2 et se classant au premier rang des arrondissements de la ville de Québec quant au poids démographique, La Cité-Limoilou comprend :

  • Cinq districts électoraux : de Montcalm–Saint-Sacrement, de Saint-Roch–Saint-Sauveur, du Cap-aux-Diamants, de Maizerets-Lairet et de Limoilou ;
  • Les territoires de la Haute-Ville, de la Basse-Ville et de Limoilou;
  • Neuf quartiers : de Saint-Sacrement, de Montcalm, de Saint-Jean-Baptiste, du Vieux-Québec−Cap-Blanc−Colline Parlementaire, de Saint-Roch, de Saint-Sauveur, du Vieux-Limoilou, de Lairet et de Maizerets; chacun possédant son histoire, son architecture et une identité distinctive.

En parcourant son territoire, été comme hiver, le marcheur découvrira des rues bordées de coquettes maisons de l'après-guerre, d'étroits faubourgs ouvriers aux enfilades d'immeubles d'un autre siècle, des bâtiments de brique, à trois étages, ornés d'escaliers et de galeries en fer forgé, des artères commerciales animées, des parcs urbains admirablement aménagés, des édifices résolument modernes et des biens patrimoniaux datant du début de la colonie.

Ici, naquit la Nouvelle-France

Au cœur de La Cité-Limoilou, se trouve l'arrondissement historique du Vieux-Québec. Compris à l'intérieur des fortifications, ce secteur est non seulement le berceau de la ville, mais également l'origine de la Nouvelle-France et de la présence francophone en Amérique du Nord. Son patrimoine bâti est riche : remparts, citadelles, ancestrales maisons de pierres, places et lieux historiques.

Vieux-Québec : site du patrimoine mondial

Médaillon de bronze sur le parvis de l'hôtel de ville

Datant du 18e siècle, les fortifications qui ceinturent le Vieux-Québec sont un attrait majeur pour les visiteurs venus découvrir ce coin à l'accent d'Amérique et aux allures typiquement européennes. Le 3 décembre 1985, l'UNESCO inscrivait l'arrondissement historique du Vieux-Québec sur sa prestigieuse Liste du patrimoine mondial, puisque Québec est la seule ville nord-américaine à avoir conservé pratiquement intacts ses murs défensifs. Un médaillon de bronze de 3 mètres de diamètre a été installé en 2015 sur le parvis de l'hôtel de ville pour commémorer cette reconnaissance.

Bouillonnement urbain

Le centre-ville de Québec, qui fait partie de cet arrondissement, se caractérise par la présence de nombreux organismes d'envergure, que ce soit dans le domaine politique, institutionnel ou économique.

La revitalisation du quartier de Saint-Roch a notamment permis d'attirer plusieurs institutions, dont l'Université du Québec, l'École nationale d'administration publique (ÉNAP), la Télé-Université, l'Institut national de recherche scientifique (INRS), l'École des arts visuels de l'Université Laval et plusieurs entreprises de haute technologie.

La vocation résidentielle côtoie d'importantes activités commerciales et industrielles. La partie ouest abrite un grand centre commercial et le site d'ExpoCité. À l'est, dans le secteur de l'avenue D'Estimauville, se trouve une importante zone industrielle. Les institutions figurent aussi en bon nombre, incluant entre autres, le cégep Limoilou ainsi que les hôpitaux Saint-François-d'Assise, de l'Enfant-Jésus et l'Hôtel-Dieu.

Des artères commerciales dont la 3e Avenue (quartier du Vieux-Limoilou), la rue Saint-Joseph (quartier de Saint-Roch), l'avenue Cartier (quartier de Montcalm) et l'une des plus vieilles artères commerciales du pays, la rue Saint-Jean (quartier de Saint-Jean-Baptiste), animent la vie des quartiers, où restos, bistros et vitrines aux marchandises variées sont proposés aux résidants et aux visiteurs.

Culture et loisirs à profusion

Une grande partie de la vie culturelle de la ville se trouve dans La Cité-Limoilou. L'arrondissement  accueille :

  • De nombreux musées, salles de théâtre et de spectacle, centres d'interprétation, galeries d'art et ateliers d'artistes;
  • Une richesse du patrimoine religieux : 13 églises catholiques, anglicanes et protestantes, qui sont d'intérêt patrimonial. Parmi ces lieux de culte, 3 sont fermés et 4 sont des immeubles patrimoniaux classés;
  • Une foule d'événements festifs et culturels, dont l'incontournable Festival d'été de Québec et le Carnaval de Québec;
  • D'importantes infrastructures sportives et récréatives comme le Centre Vidéotron, le stade municipal, le domaine de Maizerets, la patinoire de la place D'Youville et le site des sports d'hiver de la Pointe-aux-Lièvres;
  • Plusieurs centres récréatifs où se tiennent des activités de loisir variées;
  • Un grand nombre d'organismes culturels professionnels, d'entraide communautaire et de loisir.

Avec ses pistes cyclables, ses nombreux parcs, la proximité de la rivière Saint-Charles, La Cité-Limoilou est un milieu de vie verdoyant propice à une vie urbaine saine et animée.

D’où vient le nom de « La Cité-Limoilou »?

Parc Cartier-Brébeuf

L'expression « la Cité » fait référence à la partie la plus ancienne d'une ville, désignation convenant parfaitement à cet arrondissement qui a vu naître Québec. Dans l'antiquité, le terme « cité » désignait également le lieu où s'exerçaient la citoyenneté et la démocratie. C'est dans cet arrondissement que l'hôtel de ville et l'hôtel du Parlement ont pignon sur rue.

Quant à lui, le nom de Limoilou vient du fait que Jacques Cartier a vécu les dernières années de sa vie au manoir Limoilou, situé près de Saint-Malo en Bretagne. L'explorateur a passé l'hiver 1535-1536, pendant son deuxième voyage en Nouvelle-France, sur la rive nord de la rivière Saint-Charles, à l'emplacement actuel du parc Cartier-Brébeuf. Le lieu historique national du Canada Cartier-Brébeuf offre aujourd'hui diverses activités rappelant la rencontre des cultures européenne et amérindienne.

Section de l'arrondissement