Accueil / À propos de la ville / Portrait / Géographie / Les Rivières

Portrait

Les Rivières

L'arrondissement des Rivières a été créé en 2002. Situé en plein cœur de Québec, celui-ci combine étonnamment le passé et le présent, les milieux naturels et les paysages urbains, la tranquillité et l'effervescence.

Son territoire, qui a une superficie de près de 50 km2, est divisé en trois districts électoraux : de Vanier-Duberger, de Neufchâtel-Lebourgneuf et des Saules.

Un peu d’histoire

De l’époque des seigneuries jusqu’au milieu du 20e siècle, l’agriculture et la villégiature ont prédominé sur tout le territoire. Ce n’est qu’à partir des années 1950 que les caractéristiques urbaines sont apparues, dans la foulée de l’expansion de la banlieue.

Le territoire a su conserver les traces de son passé rural. Encore aujourd’hui, les gens de Québec peuvent y découvrir de vastes espaces naturels, dont les parcs Chauveau, des Saules, de l’Escarpement, une partie du parc linéaire de la Rivière-Saint-Charles et plusieurs parcs de quartier.

Le plus grand parc vert de la capitale

Parc Chauveau

Pour une incursion en pleine nature, il faut absolument découvrir le parc Chauveau, l'un des plus vastes espaces verts. Avec ses 146 hectares, il est plus grand que les plaines d'Abraham. Lieu de détente, de promenade et de pique-niques, l'endroit se prête aussi à des activités comme la pêche, le kayak et le canotage, en raison de la présence des eaux vives de la rivière Saint-Charles. En hiver, le ski de fond et la raquette y sont aussi à l'honneur. Le parc est aussi renommé pour le soccer qu'il est possible de pratiquer sur des terrains extérieurs ou dans le complexe de soccer Chauveau à la remarquable structure de bois.

Un véritable joyau du patrimoine à découvrir

Érigée en retrait du boulevard Wilfrid-Hamel au cours des années 1860, la maison O'Neill est l'ancienne résidence de plusieurs générations de O'Neill, agriculteurs et éleveurs de chevaux réputés. Témoin privilégié du passé rural de l'arrondissement, cette maison d'influence québécoise est aujourd'hui un lieu d'exposition et un centre de diffusion culturelle. Les visiteurs peuvent y découvrir une exposition permanente racontant l'histoire du site et de la famille O'Neill, propriétaire des lieux jusqu'en 1991. En saison, ils sont invités à se promener dans les jardins d'époque d'inspiration anglaise et à assister à des spectacles présentés sur une scène extérieure, adjacente au magnifique parc des Saules qui, à lui seul, vaut le détour.

Du culte à la culture

Aménagée dans l'ancienne chapelle Notre-Dame-du-Cap, qui a été construite en 1956 sur l'avenue Plante, La Chapelle est une salle de spectacle intime d'environ 196 places. Ouverte depuis 1996, elle accueille des artistes amateurs et professionnels et propose annuellement une programmation variée : humour, théâtre, musique classique, rock et autres.

Une bonne santé économique

Favorisé par l'accès rapide aux grandes artères, l'arrondissement des Rivières jouit d'une activité économique florissante. On y dénombre notamment les parcs industriels Armand-Viau, Cardinal, Frontenac et Métrobec, ainsi qu'une partie du parc technologique du Québec-Métropolitain. Il comprend également les zones industrielles de Lebourgneuf et du Carrefour du Commerce.

À cela s'ajoutent de nombreux centres commerciaux de quartier et de plus grande envergure comme Lebourgneuf, les Galeries de la Capitale et Fleur de Lys.

Maison dans la côte des Érables

Le premier site patrimonial de Québec

Dans le quartier de Lebourgneuf, plus précisément sur la côte des Érables et dans la rue De Grandmaison, on y trouve plusieurs maisons et bâtiments secondaires (granges, fenils et étables) témoignant avec éloquence de la colonisation du territoire, de la fin du 18e siècle à la première moitié du 19e siècle. Le grand intérêt architectural, historique et ethnologique de ce secteur lui a d'ailleurs valu le statut de site patrimonial, décrété par la Ville de Québec en 2007. Une première dans l'histoire de la municipalité.

Section de l'arrondissement