Plan directeur de la rivière du Cap Rouge Passer au contenu principal

Accueil / À propos de la ville / Planification et orientations / Environnement / Plan de mise en valeur des rivières de Québec / Plan directeur de la rivière du Cap Rouge

Planification et orientations

Plan directeur de la rivière du Cap Rouge

Prenant sa source au mont Bélair dans les premiers contreforts des Laurentides, la rivière du Cap Rouge sillonne les paysages agricoles, coule de manière intimiste dans les quartiers et se dirige de façon spectaculaire vers le fleuve Saint-Laurent. On y admire un paysage sans cesse redessiné par les marées et empreint d’art et de culture. Ouvrage d’art centenaire et avant-gardiste, le Tracel surplombe dignement son anse naturelle. Laissez-vous immerger dans le caractère nautique, expérientiel et pittoresque de cette rivière.

Composantes

Les composantes de son plan directeur sont :

  • 1 pôle : le pôle de l’embouchure
  • 3 aires d’accueil :
    • Parc de la Meule 
    • La Chaudière 
    • Rang Saint-Ange
  • Des connexions avec les quartiers
  • 3 parcours thématiques
    • Braver les marées
    • Sillonner le quartier
    • Vers le mont Bélair

Un peu d'histoire

Les plus anciennes traces d’occupation humaine, datant de la préhistoire, se trouvent au sud de l’autoroute Félix-Leclerc, dans la section de la rivière coulant à travers le quartier du Cap-Rouge. C’est aussi dans cette partie de la rivière que la France établit sa première colonie d’Amérique au 16e siècle. À cette époque, l’entrée de la rivière pouvait couvrir de deux à quatre fois sa largeur actuelle, selon la hauteur des marées. Ces dernières pénètrent jusqu’au pont du Domaine (reliant les rues du Domaine et Provancher).

La section de la rivière au nord de l’autoroute Félix-Leclerc revêt aussi un intérêt historique. Ce secteur longtemps agricole est mis en culture au 17e siècle. L’un des rangs qu’on y ouvre devient un tronçon du Chemin du Roy au siècle suivant. Certains évènements de la guerre de la Conquête ont eu lieu dans cette partie de la rivière, qui fut aussi un lieu d’activités artisanales.

Ligne du temps

Aménagements prévus

Le pôle de l’embouchure consolidé

L’embouchure naturelle de la rivière du Cap Rouge présente un grand potentiel récréotouristique. L’aménagement de sentiers pour compléter une promenade en boucle et l’ajout d’espaces publics riverains qui relient et mettent en valeur les paysages et les attraits du secteur y sont proposés.

Le centre nautique renouvelé

Davantage d’espace pour la détente et la contemplation sont prévus au parc nautique de Cap-Rouge. Un réaménagement, incluant une place publique avec fontaine et emmarchement vers le fleuve, une maison d’interprétation, une terrasse avec restauration, et la poursuite du développement des activités nautiques et d’observation des oiseaux aquatiques, fait partie de la vision future.

Le nouveau parc du Tracel

Un nouveau parc riverain est envisagé à l’emplacement actuel de la cour du garage municipal en bordure du boulevard Chaudière. Ce parc permettra l’appropriation d’un site inédit en bordure de la rivière. Ce site cache un des plus beaux points de vue sur la rivière du Cap Rouge, duquel on peut observer la passerelle de la poterie, le tracel et l’église Saint-Félix-de-Cap-Rouge. Un amphithéâtre sur la rivière, un belvédère, la végétalisation du site et un parcours d’art et d’expositions y sont prévus.

Les aménagements prévus à l’embouchure permettront de s’installer et de contempler le ses paysages changeant au gré des marées. Depuis 2019, deux places éphémères ont permis d’y tester de nouveaux aménagements.

Documentation